jan 072012
 

À 20km du Century Park, il y a le très beau et très calme  John MacArthur State Park. (Pas de lien avec l’évangéliste du même nom, je crois).

Situé sur l’île Singer (comme les machines à coudre), ce parc est uniquement consacré aux loisirs de plein air. Pas de camping. Dommage, il y a une demande forte pour les campings en parc national  qui sont réservés une année moins un jour à l’avance…

Le parc comprend une large baie et une plage longue et qu’on peut marcher. On y accède par un long pont de bois qui nous donne l’occasion de prendre contact avec la vie maritime et de voir des arbres aux curieuses racines, les mangose. Pas d’édifices le long de la plage, pas d’ombre donc à 16h. L’eau y est très chaude, le Gulf stream est à 1,5 km au large. La plage descend rapidement pour remonter se qui crée une espèce de piscine longue, longue, longue. Très agréable. La température aidant, la plage nous a beaucoup fait penser à celle de Cap Lumière, en Acadie.

Moins fréquentée que les autres plages des environs (des frais de 5$ par voiture sont exigés), on peut y louer des kayaks.

On aime!

 

 

jan 042012
 

 

Regarder la télé québécoise en Floride? Pas évident…

Par internet, les télédiffuseurs bloquent beaucoup de contenus. Par exemple, Tou.tv bloque la plupart des téléromans et des reportages.

Il y a les coupoles qui permettent de capter le signal des satellites canadiens, mais il faut avoir un abonnement et s’organiser pour installer la fameuse coupole. Ce n’est pas toujours permis, ni 20120101-234534.jpgpar les diffuseurs, ni par les proprios des condos.

J’utilise une autre méthode. J’ai acquis un Slingbox au Québec, et je peux écouter ainsi par internet MA télé de Montréal. MA télé, pas au sens figuré. Un appareil Slingbox dispose d’entrées audio et vidéo et éthernet et d’un émulateur infrarouge qui remplace la télécommande. Je capture ainsi l’image et le son du décodeur Vidéotron contrôlé avec l’émulateur IR que je regarde sur mon ordi in Florida. C’est du un, un. La connexion à distance est réelle. Mon décodeur s’allume réellement et si je change un poste, le décodeur change le fameux poste réellement, le temps que la commande se rende…

La qualité de l’image est excellente et toujours fonction de la rapidité des deux connections internet.

En ce qui touche la sécurité il faut savoir que pour fonctionner il faut « marier » l’ordi qui recevra les émissions avec le Slingbox sur le même réseau avant de partir. On ne peut pas faire installer l’appareil à Montréal et tenter de se connecteur avec un appareil non couplé. Il faut configurer avant de partir.

Un fil me permet de voir les émissions reçues sur l’ordi sur la télé )dans mon cas il s’agit d’un fil rca, mais je sais que pour certains nouveaux appareils il faudra un câble hdmi.

C’est un peu comme installer une caméra devant la télé à Montréal et avec un dispositif ingénieux changer les postes avec un doigt mécanique… Et ça marche!

Mise à jour 12 juin 2013

La bande passante est assez importante avec Slingbox: autour de 60G/mois en upload à Montréal et l’équivalent en réception. C’est un bon système (jusqu’à ce que le slingbox brise).
Slingbox a un concurrent un peu plus économique (en $$$$ et en bande passante: Vulkano). Même type de service.

déc 122011
 

Voilà plusieurs mois que j’ajuste ma recette de pain sans gluten. Je crois avoir trouvé la meilleure recette. Celle qu’on adapte à ses besoins. Des farines différentes donnent un goût différent.

20111213-130136.jpgJ’ai pris aussi l’habitude de moudre moi même une partie de la farine de riz que j’utilise dans un pain. Ainsi j’incorpore généralement 1/2 tasse de riz brun bio moulu au moulin à café. Même chose pour le quinoa et le lin qui donne une belle couleur et une meilleure texture au pain.

Ainsi, mes deux tasses de farines sont un mélange de 1/2 tasse de farine de riz blanc, 1/2 tasse de farine de riz brun, 1/2 tasse de riz brun bio moulu et de 1/2 tasse de farine autre: quinoa, millet, arrowroot, sarrasin.

Je ne jure plus que par le levain. Il permet une levée plus lente et mieux contrôlée. On démarre le tout le soir avant de se coucher et le lendemain on cuit au lever!

Ingédients

  1. 2/3 tasse de levain *
  2. 1 tasse d’eau de source
  3. 2 cs d’huile d’olive
  4. 2 cs de miel
  5. 1 oeuf
  6. 2 tasses d’un mélange de farines sans gluten (principalement de riz , de quinoa, de tapioca, de pois chiche, de sarrasin, de teff, etc.)
  7. 2 ct de farine de guard
  8. 1/4 tasse de grains moulus (ex.: lin)
  9. 1 ou 2 cs d’eau de source
  10. 1 cs de graines de sésame (garniture)

Recette

  • Ajouter l’eau, un oeuf, l’huile, le sel et le miel dans le bol de la machine à pain (MAP).
  • Prélever 2/3 tasse de levain (on conserve le reste pour le nourrir) et l’ajouter au bol.
  • Ajo20111212-224309.jpguter les farines.
  • Démarrer le cycle « rapide » [ou « pâte » pour la B6000]  . Le cycle malaxera le mélange environ 15 minutes. Utiliser une spatule pour décoller les bords et permettre une mélange homogène. Ajuster la pâte avec  une ou deux cuillerées d’eau pour obtenir une pâte pas trop ferme, mais pas trop liquide.
  • Arrêter complètement le cycle.
  • Enlever la lame du MAP (pour éviter d’avoir l’empreinte de la lame dans la moitié du pain).
  • Reformer la pâte et ajouter les graines de sésame,
  • Laisser reposer la pâte entre cinq et sept heures à 26°C . Si c’est plus c’est frais, prévoir plus de temps. Vous pouvez laisser la pâte le temps qu’il faut,  si elle ne lève pas assez. Elle devrait doubler.
  • Démarre le cycle cuisson (bake) pour une heure. [Dans le cas de la machine Black anbd Decker B6000, on peut programmer tout de suite le cycle « cuisson seulement » pour que le pain cuise dans un certain temps. On programme donc sept heures.]


* Levain: J’ai utilisé la méthode du site Délices sans gluten & Co:

20111212-224323.jpg

Un tiers de tasse de farine de riz, le même poids (environ un quart de tasse) d’eau de source [ou mieux du jus d’ananas frais pour le premier jour (truc que j’ai trouvé ailleurs)] dans un récipient qui ne soit pas de métal, on mélange et on laisse reposer couvert un jour à la température de la pièce (20-25 C). On ajoute les mêmes ingrédients ( un tiers de tasse de farine de riz, le même poids (environ un quart de tasse) d’eau de source au jour deux, trois et quatre (ça s’appelle nourrir le levain) . On laisse bouillonner. On a ainsi du levain. On en prélèvera une partie pour faire notre pain et on nourrira le reste pour le lendemain.

Henri Granier a publié un excellent livre : « le pain au levain au naturel » et un petit livre en pdf  qu’il permet de distribuer librement. Le voici: Pain au levain-faq . Même s’il travaille surtout avec de la farine de blé, sa méthode conserve sa valeur avec les adaptations nécessaires.

 

 

 

Sharing Buttons by Linksku