Mar 032015
 

Mon cousin Alain qui nous quitte. Ouais…

Je me souviens de son rire communicateur, de son sourire permanent et de sa gentillesse.

À son épouse, à ses enfants, à Gilbert et Jacqueline, nos condoléances. Marc+Éliane

 

 

CADIEUX, Alain
L’île Perrot
1948 – 2015

11028001_702770336502302_6372786410167314302_nÀ l’Hôpital Général du Lakeshore, le 27 février 2015, à l’âge de 66 ans, est décédé M. Alain Cadieux, époux de Mme Louiselle Lallier. Outre son épouse, il laisse dans le deuil ses enfants, Yannick (Mélanie), Patrick (Daphné) et Nadia (Christian), ses petits-enfants, Éloi, Kevin, Thomas et Leila, son frère Gilbert (Sylvie) et sa sœur Jacqueline, ses beaux-frères et belles-soeurs ainsi que de nombreux parents et amis.

Les funérailles auront lieu le samedi 7 mars 2015 à 14h en l’église Ste-Jeanne-de-Chantal, 1, rue de l’Église, Notre-Dame-de-L’Île Perrot. La famille recevra les condoléances à l’église dès 13h.

Au lieu de fleurs, des dons à l’Institut de cardiologie de Montréal seraient appréciés.

https://www.facebook.com/maisonroussin/timeline

Participer à un recours collectif, pour obtenir 20$

 Commentaires fermés sur Participer à un recours collectif, pour obtenir 20$
Fév 262015
 

Remboursement de  20$ par adresse sans facture? Ça vaut la peine. Et c’est pas une farce.
Voir l’article de la Presse: http://affaires.lapresse.ca/opinions/chroniques/stephanie-grammond/201502/23/01-4846508-jai-20-pour-tout-le-monde-ou-presque.phpCapture3

Pour le formulaire:

https://cestmonargent.ca/fr/

La mémoire vive dynamique (« DRAM ») est une forme de mémoire qui se retrouve dans les ordinateurs et d’autres appareils électroniques.

Vous (individu, entreprise ou organisme gouvernemental) pourriez recevoir de l’argent si vous avez acheté de la mémoire vive (DRAM) ou des appareils contenant de la mémoire vive (DRAM) entre le 1er avril 1999 et le 30 juin 2002. Les appareils contenant de la mémoire vive (DRAM) les plus courants sont?:

  • ordinateurs (portables ou de bureau)
  • imprimantes
  • modules de mémoire
  • cartes graphiques
  • consoles de jeux vidéos
  • lecteurs de DVD
  • assistants numériques personnels (« PDA »)
  • lecteurs de MP3
  • enregistreurs numériques personnels (« ENP »); enregistreurs vidéo numériques (« EVN »); TiVo
  • serveurs
  • systèmes de point de vente
  • tout autre appareil contenant de la mémoire vive (DRAM)
Fév 222015
 

Message de mon coussin Michel Larocque

Voici le résultat de ma démarche que j’ai fait cette semaine au centre des archives de la Seigneurie de Chambly.

Sur place, j’ai trouvé des photos de grand-père Omer Barrière ainsi que son frère Émile, journaliste et responsable du New-York Times à Berlin et Paris.
Plusieurs de clichés ont été prises par Oncle Émile. Je vous joint àa chacune des photos de descriptions auxquelles j’ai ajouté des détails supplémentaires.
Bonne lecture Michel
p.s. Il ne faut pas oublier qu’il existe également un fonds d’archives au nom de Émile Barrière aux HEC de Montréal.

Émile Barrière, 1912 dans une salle de cours à l’école des Hautes Études Commerciales (HEC)

situé alors Place Viger à Montréal.

EmileNew-York Times_html_741ca8de

FAMILLE ROYALE BRITANNIQUE. – [1914-1918].

Famille royale britannique à l’ambassade britannique à Paris durant la guerre 1914-1918.

De gauche à droite :

le duc de York (futur George VI),

duc de Wales (duc de Windsor),

le roi George V se tenant devant et Lord Derby derrière lui.

New-York Times_html_m62cfcca8

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

ÉMILE BARRIÈRE : 1918.

Émile Barrière, photographié dans son bureau d’agence photographique à Paris,

New-York Times_html_71cc2220

16 rue Bachaumont. Correspondant de guerre, photo-journaliste pendant la Première Guerre mondiale. Il fut un envoyé spécial de l’entreprise de journaux américains William Randolph Hearst.

ÉMILE BARRIÈRE : 1919

Émile Barrière lors de son départ de Paris dans un avion de guerre de l’aviation italienne en juillet 1919, pour un tour d’Europe jusqu’à Budapest en Hongrie, en passant par Berlin, Prague, Vienne, pour aboutir finalement à Padoue en Italie. De retour à Paris par chemin de fer au mois d’octobre 1919. Avant son retour au Canada, au mois de novembre, Émile Barrière fut assez malade; entérite causée par la mauvaise alimentation de ces pays où beaucoup de personnes mourraient de faim. Le marché noir était la seule ressource, mais très cher.

New-York Times_html_3139f6a9

…………………………………………………………………………………………………………….

MEMBRES D’UNE EXPÉDITION ARCHÉOLOGIQUE. – 1925.

New-York Times_html_m21eba971

Émile Barrière sur le navire George Washington (le premier) en février 1925, en route pour le Havre

partant de New York.

De gauche à droite, le major Fred Shorey de Montréal, Kellerman, cinéma Pathé, et son épouse, le comte de Prorak et Émile Barrière, membres d’une expédition archéologique en Afrique du Nord.

 

…………………………………………………………………………………………………………………………………..

Départ pour Paris en 1929, de Gaby (Gabrielle Rowan), Émile et Jean Barrière

New-York Times_html_m4308b4a3

après un séjour d’environ un mois à Montréal.

De gauche à droite : Arthur (frère d’Omer)et son épouse Léone,

Félix(frère d’Omer),

Omer(avec sa moustache),

Ernestine(épouse de Félix),

Élisa(soeur d’Omer),

Mme J.A. Beaudry,

Gaby(épouse d’Émile),

Françoise(8 ans, fille d’Omer),

Maurice(fils de Félix),

Mme Rowan(mère de Gaby),

Henri(frère d’Omer),

garde d’enfant avec Jean(fils d’Émile) dans ses bras,

le docteur Albert Beaupré, oncle de Gaby et qui l’a accouchée à Berlin l’année précédente.

Émile n’était pas du groupe ayant fait la photo.

New-York Times_html_m21eba971

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

GABRIELLE ROWAN BARRIÈRE,épouse d’Émile : 1929

Gaby (Gabrielle) Rowan Barrière, dans la salle à manger de l’appartement de Frau Shoen à Spandawerberg, Berlin 1929. Elle est avec Martha, la domestique, bonne à tout faire.

New-York Times_html_m68f4d341

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………Les frères Barrière au restaurant Au lutin qui bouffe.

De gauche à droite : Émile, Henri, Omer, Arthur et Félix.

Photo prise le 2 juin 194?

New-York Times_html_m22c695fc

 Pendant des années, au restaurant Au Lutin Qui Bouffe (753 St-Grégoire), les clients ont leurs photos prises avec le prix le cochon de restaurant, nourrir le petit gars avec une bouteille, tirant en plaisantant sur ??sa queue frisée, généralement agresser pour la caméra que le porc étaient là, un pro avec les paparazzi

……………………………………………………………………………………………………………………………………

Au parc de conservation Green Cay de Delray

 Commentaires fermés sur Au parc de conservation Green Cay de Delray
Fév 052015
 

C’est un bien beau parc où nous avons circulé cet après-midi. Un peu à l’est du Florida Turnpike un peu  au sud du boulevard Boyton Beach, sur l’avenue Hagen Ranch, il y a un centre de conservation pas mal du tout, le Green Cay Nature Center.

Quelques kilomètres de marche  sur des passerelles. Des oiseaux magnifiques, une forêt de cyprès, des marais et des marais. Un superbe endroit fréquenté par des photographes particulièrement bien équipés. Je n’ai pas vu d’alligators qui sont officiellement présents, mais surement occupés à préparer leur souper quand nous sommes passés près de chez eux…

L’accès à ce magnifique parc est gratuit. Il y a de nombreux espaces de stationnements. Deux heures d’heureux calme.

Au jardin des quatre arts

 Commentaires fermés sur Au jardin des quatre arts
Jan 112015
 

Alligators au Everglades Holiday Park

 Commentaires fermés sur Alligators au Everglades Holiday Park
Déc 302014
 

Sommes allés visiter un parc au début des Everglades.
Intéressant tour de bateau d’une heure à la recherche des alligators.
Le Eveglades Holiday Park offre aussi un petit spectacle où on ouvre la bouche d’un de ces reptiles.

20141229-DSC_0619 20141229-DSC_0620 20141229-DSC_0639 20141229-DSC_0751 20141229-DSC_0754 20141229-DSC_0753 20141229-DSC_0748 20141229-DSC_0745 20141229-DSC_0728 20141229-DSC_0724 20141229-DSC_0723 20141229-DSC_0722 20141229-DSC_0708

20141229-DSC_0761

Photos du téléphone

 Commentaires fermés sur Photos du téléphone
Nov 262014
 

Voici quelques photos récentes prises avec le téléphone Samsung S3 Mini sur le train (aservice Auto-Train de Amtrak) et rendus in Florida. La qualité est assez bonne et comme on a ces appareils sous la main,  ils peuvent nous dépanner. Éviter autant que possible d’utiliser le flash. Un bel exemple est la photo de la grenouille, je me suis appuyé pour stabiliser la prise de vue.

Téléphonie pour les snowbirds

 Commentaires fermés sur Téléphonie pour les snowbirds
Nov 152014
 
Plusieurs me demandent de leur recommander un service téléphonique pour leur séjour prolongé en Floride. En résumé voici là où j’en suis dans mon étude des différentes possibilités.
Pour celui qui ne veut qu’une ligne terrestre. Le mieux c’est l’utilisation d’un téléphone internet en VoIP. Donc MagicJack ou VoIP.ms pour les plus technos( c’est ce que j’utilise )
Pour un service illimité par cellulaire (appels et textos  illimités aux USA et vers le Canada) c’est le plan snowbird de RoamMobility qui à 20$ par mois est le plus économique. J’essaie ce service depuis les douanes. Ça fonctionne bien. C’est évident qu’en déplacement le service est inégal. En train il coupe mais dans la vue de tous les jours recevoir et faire appels et textos partout où l’on va c’est ce qu’on veut. Pour bénéficier du plan 20$ par mois pour un minimum de 3 mois (40$ pour le plan avec données) on doit avoir un téléphone débloqué et une carte sim de Roam ou leur téléphone style BlackBerry à 50$. Vous pouvez acheter cartes sim et appareil au magasin dutyfree aux douanes et ouvrir le compte par la suite par internet.  Pour 70$ vous pouvez commander le téléphone et 3 mois de téléphonie. Je bénéficie cette année d’une commandite de Roam Mobility pour tester leur produit et j’en suis très satisfait.
Pour celui qui veut un téléphone cellulaire pour les urgences et les appels occasionnels le meilleur est le Tracfone à 10$ par mois.
Sharing Buttons by Linksku