Nov 272008
 

Lucille, cette chère Lucille.

Lucille Thibeault est venue chez nous comme gardienne lorsque Laurent était bébé, avant la naissance de Gabriel. Lucille a supporté Éliane après la naissance de Gabriel. Elle a agit beaucoup plus que comme une gardienne. Elle a été un peu une grand-mère de remplacement pour les trois gars, Éliane ayant perdu sa mère David alors bébé. Elle nous aura permis de prendre un peu d’air dans notre couple, gardant les enfants quelques week-ends chaque année. On était en confiance avec Lucille. Les gars aimaient bien Lucille.

Ces dernières années on la voyait rue Fleury, souriante, rieuse, nous parlant de ses filles. Heureuse d’avoir la visite d’une d’entre elles qui habitait l’Ouest canadien. Elle se réjouissait de leur succès, elle pleurait leurs infortunes momentanées. Elle nous parlait de ses petits enfants. De celui-ci qui faisait du chant et de la figuration dans certains films. Nous n’avons pas été surpris d’apprendre que c’était lui qui incarnait Crevette dans l’excellent petit film « un été sans point ni coup sûr » de Francis Leclerc. Un bel avenir pour ce jeune comédien qui se nomme Jean-Carl Boucher! Grand-maman Lucille devait donc en être bien fière.

Lucille est décédée hier. On l’a trouvé dans son lit, paisible, avec, sur sa table de chevet, le récit racontant un peu de l’enfance de mes trois gars (et de leurs cousins), Branches de Jasmin que vient de publier mon beau-père.

A+, Lucille.

A+ comme l’appréciation pour ce que tu as fait dans nos vies, A+ comme dans à plus tard.

Nos condoléances à toute la famille.

Désolé, les commentaire sont fermés pour l'instant.

Sharing Buttons by Linksku