Août 292019
 

Depuis quelques années je fais la revue des différentes offres cellulaires pour les snowbirds qui séjournent une longue période aux USA. Voici mes dernières réflexions  sur la téléphonie au sud de la frontière.

Bien identifier vos besoins est le point de départ.

  • Combien de temps séjournerez-vous aux USA? 
  • Êtes-vous un utilisateur occasionnel, ne faire que quelques minutes d’appels par mois et vouloir un cellulaire pour la sécurité ou en cas d’urgence (en voyage, c’est important)?
  • Voulez-vous faire des appels au Canada et en recevoir des appels et peut-être l’utiliser comme téléphone principal?
  • Avez-vous besoin d’un numéro local aux USA (pour identification à la guérite, pour commander une pizza, recevoir des appels de commerçants ou de voisins  qui ne disposent pas tous de la possibilité de faire des appels au Canada sans frais d’interurbains?
  • Pour vous est-ce un deuxième téléphone?
  • Avez-vous un téléphone intelligent et voudrez-vous utiliser les données? Avez-vous besoin d’un peu de données pour vous permettre d’utiliser les cartes en ligne sur votre cellulaire  et avoir ses trajets et la circulation en temps réel? 
  • Voulez-vous utiliser votre cellulaire pour les médias sociaux et pour, comme je le fais, écouter les  radios canadiennes (ex.: Ici-Première, Qube)?
  • Avez-vous une adresse américaine? Certains fournisseurs américains l’exigent.

 


PLAN DU CELLULAIRE CANADIEN: Lisez bien votre contrat et comptez vous jours

Vous pouvez peut-être utiliser votre cellulaire canadien aux USA. Il est possible d’étendre le service que vous avez ( donc parler autant que vous le faites au pays) pour 7$ ou 8$ par jour  avec un maximum de 10 ou 20  jours facturables par période de facturation. Faites attention, c’est bien par période de facturation, pas nécessairement un mois de calendrier. Quelques chanceux ont hérité d’un service étendu aux États-Unis dans leur forfait canadien pour un dollar par mois. Donc dans tous les cas, vérifiez votre contrat. Conserver son numéro de téléphone canadien comporte quelques avantages (simplicité, nos correspondants n’ont pas à être informé qu’on est à l’étranger) elle comporte aussi plusieurs inconvénients, les coûts peuvent être exponentiels, le service peut être interrompu après une certaine limite, on ne dispose pas d’un numéro américain (ce qui peut être embêtant quand on fait affaires avec des marchants locaux aux USA), les données sont généralement limitées au contrat canadien ou encore coûtent très cher.

De nouveaux plans Canada-USA comment à être offerts par Vidéotron, Bell, Fizz, etc. Si vous avez un contrat à l’année vous avez peut-être intérêt à le demander. Par exemple Vidéotron fait la publicité d’un plan à partir de 55$ (chez Bell c’est 65$) si vous apportez votre cellulaire.   Notez toutefois que vous paierez l’été pour les bienfaits de l’hiver à moins de mettre fin à votre abonnement si c’est possible (au risque de perdre l’avantage l’année suivante, ces plans sont pour une durée limitée). Vérifiez-bien si vous devez vous engager pour une longue période. Notez qu’il y a une limite pour l’utilisation aux USA : utilisation maximale de 120 jours  par année chez Vidéotron alors que chez Bell on indique que la majorité de l’utilisation doit être faite au Canada. La moindre utilisation fait en sorte que la journée compte. Dans sa publicité Vidéotron indique que le Club Illico est compris dans le forfait mais on oublie de dire qu’il est bloqué à la frontière. Chose certaine, il faut vérifier auprès de son fournisseur et être en contrôle de l’utilisation  de ses données.

 

ROAM-MOBILITY: Appels illimités et données à prix raisonnable

Un excellent plan est celui de RoamMobility. 49.95$Can par mois, 3 mois minimum, 6 mois maximum. Si vous ne voulez par les données, l’abonnement est alors de 34,95$Can/mois.  Très efficace, il utilise le réseau de TMobile et annonce avoir amélioré leur couverture pour cet hiver.

Vous devez posséder un téléphone débloqué. Comme c’est une compagnie canadienne qui offre du service aux USA alors on paie en dollars canadiens avec sa carte de crédit canadienne en donnant comme référence votre adresse canadienne. Vous n’avez pas besoin d’indiquer une adresse américaine.

Vous commandez par la poste la carte SIM ou on l’achète chez Bureau en gros, PetroCanada ou Uniprix. Toutes les autres transactions  se font par internet. Et tout est payé en argent canadien.  Vous n’avez pas à souscrire à un abonnement auquel vous devrez mettre fin comme c’est le cas avec les fournisseurs américains. Vous payez en ligne ce dont vous avez besoin. Pas de surcharges imprévues. Vous planifiez à l’avance la date et l’heure de l’entrée en fonction à partir du moment où on prévoit franchir la frontière. Vous pouvez changer de date avant l’entrée en vigueur. On obtient un numéro américain, donc les commerces et les Américains peuvent nous appeler sans appel interurbains international. Vous conservez sans frais supplémentaires le même numéro de téléphone année après année. 

Les appels sont illimités vers n’importe où aux USA et au Canada. Les données (4Gb par mois cumulatif – c’est donc 16Gb pour 4 mois)  est sans doute plus que suffisant pour tous les déplacements. D’ici la fin octobre, les données sont doublées. On a donc droit à 8Go par mois (cumulatif) pour ce qu’on aura programmé pour l’hiver 19/20.

Le site Web est malheureusement en anglais (comme la concurrence américaine ) , il n’y a pas de service téléphonique mais un service en ligne qui fonctionne tout de même assez bien. RoamMobility m’a confirmé avoir ajouté cette année du personnel à leur centre de Sainte-Catherine en Ontario et d’avoir mis en ligne des vidéos d’aide.  Mais comme  l’installation est somme toute assez simple c’est juste une déception de plus quant à notre réalité « canadienne ».

Si vous cherchez coûts  raisonnables, simplicité, qualité des conversations , très bonne quantité de données (j’écoute Radio-Canada sur mon téléphone dans la voiture quand j’y suis seul), RoamMobility est à considérer. 

PS. J’utilise RoamMobility depuis 2013 et ce fournisseur m’a donné du temps d’utilisation pour me permettre de tester leurs services l’hiver dernier et je peux vous partager ma satisfaction totale. 

Les fournisseurs bon-marché américains: Un plan américain à 20 ou 30$

De tous les fournisseurs américains, les plus économiques à ma connaissance sont Tello , Mint et H2Owireless  mais c’est en $US et il faut acheter aux USA. Pour entre 15$ et 30$US vous obtenez appels illimités aux USA et dans plusieurs pays dont le Canada et 2Gb de données. On s’abonne par Internet, on peut acheter une carte SIM dans les BestBuy (Pour Tello demandez à un vendeur, c’est derrière le comptoir)  ou encore en vous rendant dans une boutique  cellulaire généraliste (ex.: The Mobile Hub). Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine.

Le forfait de Tello m’apparaît comme étant vraiment intéressant et de conserver son service actif est plus facile. Mais il y a un hic, Tello fonctionne avec Sprint en utilisant le système CDMA contrairement à H2o qui fonctionne en GSM. Comme les fournisseurs canadiens utilisent le système GSM Tello requiert un téléphone compatible avec  le CDMA (les dernières générations de iPhone et de Galaxy destinées au marché américain le permettent). Pour vous en assurer,  vérifiez la compatibilité. Mint et H20Wireless fonctionne avec la même technologie que celle utilisée au Canada, le GMS, donc ce sont de très bonnes solutions de rechange.

Ces forfaits sont nettement meilleurs que ceux de TMobile et de MetroPCS. C’est une option qui peut être très intéressante.

T-Mobile: Plan pour les 55 ans et plus

T-Mobile a lancé l’an dernier un tout nouveau plan qui peut être très très intéressant pour les snowbirds.

Il s’agit d’un forfait pour deux téléphones à 70$ (pour un téléphone à 50US$ ) :  illimité: appels, textos, données LTE) pour 70US$. Et mieux encore…

Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine. Vous devrez vous rendre physiquement dans une boutique aux USA pour signer le contrat avec une preuve d’âge (55 ans et plus) pour toutes les lignes. Vous pouvez mettre fin au contrat quand vous voulez, mais vous perdrez votre numéro de téléphone et l’année suivante vous avez à signer un nouveau contrat. Détails: ICI.

TRACFONE: Pas cher, pas cher si vous ne l’utilisez pas

Il s’agit de téléphonie cellulaire minimaliste. Celui qui n’est pas techno et qui veut un cellulaire de base et des minutes à utiliser pendant un certain temps est rassuré par Tracfone . C’est dans beaucoup de cas le bon outil. Bon…
Comment ça marche? On achète un téléphone de base dans une grande surface (BestBuy, Walmart… ). Je vous recommande d’acheter un « flip » (l’appareil qui se replie sur lui-même) et non le « candy Bar » qui laisse les touche toujours apparentes.  Si vous avez un appareil débloqué, procurez-vous au BestBuy (souvent en spécial à 1$) la carte SIM. Vous pourrez ainsi même brûler les minutes inutilisées pour un peu de données.
On achète une carte d’utilisation pour les minutes. Pas cher, le téléphone pas cher , une carte de temps à 20$ qui vous donne 180 minutes d’appels à faire en 90 jours, pas cher…

Pour des appels à la carte, vérifiez aussi Tello qui pourra vous intéresser.

CONCLUSION

 

  • SI vous avez un séjour de quelques mois (moins de 120 jours) ET que vous avez un forfait avec la possibilité d’avoir une option USA, vous avez tout intérêt à l’utiliser.
  • SI vous restez plus de 120 jours OU SI vous n’utilisez pas beaucoup votre téléphone, vous voudrez un abonnement à la minute (Tracfone).
  • SI vous restez plusieurs mois (plus de 120 jours)  OU SI vous n’avez pas accès à un forfait US, l’offre canadienne de RoamMobility est très intéressante ou encore les forfaits économiques américains (Tello, H2owireless,Tmobile…).

 

 

 Laisser une réponse

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)

Comments will be closed on 28 September 2019.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Sharing Buttons by Linksku