La Plage des dunes de Cap Lumière

 Commentaires fermés
juil 132011
 

Tout au bout de la route 505 vers le nord, la route du Cap Lumière, tout juste après le quai, on peut laisser sa voiture pour une des très belles plages.  Le 12juillet l’eau était chaude comme promis. Dans les 65-68F. Las plage est très longue et beau temps mauvais temps elle se marche très bien. Vous observerez au loin , de l’autre côté, l’île du Prince-Édouard et ses éoliennes.

Le Camping de Cap Lumière

 Commentaires fermés
juil 102011
 

Nous sommes au camping Camping Cap Lumière sur le bord de la mer en arrière du phare.
Il y a tout près un petit port fréquenté par des pêcheurs de maquereaux. La plage, à peut-être cent pieds en descendant un sentier est très belle, l’eau y est chaude, comme promis. Il y a une plus grande plage de sable bond à la Ogunquit sauvage (sans farce) , à peut-être 500 m, marchable à l’infini , vers le nord, tout de suite après le port.
Le camping comporte une trentaine de sites:

  • 2 ou 3 services et des sites de tentes.
  • Toilettes propres
  • Laveuse et sécheuse (payant)
  • Il y a un gazébo pour se réunir les jours de pluie ou de froid et surtout pour manger du homard (car on l’y faire cuire).
  • Internet Wifi disponible gratuitement.
  • Un frigo est dans une remise et les campeurs peuvent l’utiliser, c’est très pratique!

Beaucoup de clients y viennent et y reviennent.
Il y a une épicerie Coop à Richiboucto-village (10 minutes), le Costco est à Moncton (1 heure)…

Plus de photos du Camping Cap-Lumière


Agrandir le plan

Coordonnées:
239, chemin Cap Lumière
Richibucto-Village
(Nouveau-Brunswick)
E4W 1C9
site web du Camping Cap Lumière

;

;

;

http://quebec98273.yuku.com/topic/1306#.T6SJ08XwySo

juil 012011
 


 

Voici la recette de pain que j’ai élaborée pour Éliane qui suit un régime sans gluten au robot-boulanger. Il sera utile pour ceux qui suivent le menu du livre de Jacqueline Lagacé « Comment j’ai vaincu la douleur et l’inflammation chronique par l’alimentation ».

Ingrédients

  • 1 c. à t. de sel
  • 1 1/2 tasse d’eau
  • 1 c. à s. miel
  • 1 c. à t. de gomme de guar
  • 1 1/2 t. farine de riz brun
  • 1/2 t. farine de pois chiches
  • 1 pomme de terre
  • 1 1/2 t. d’eau
  • 2 c. à s. huile d’olive
  • 1 1/2 c. à .t de levure
  • 1/2 c. à t. de grains (quinoa)
  1. Éplucher et faire bouillir la pomme de terre dans environ 2 tasses d’eau
  2. prendre 1 1/2 tasse de l’eau de cuisson refroidie, ajouter le sel, le miel, l’huile et la levure et mélanger mixette 2/3 de t. de pomme de terre pilée
  3. mettre dans le bol du robot le liquide et ajouter les farines  mélangées.
  4. programmer le robot-boulanger sur « cuisson rapide »
  5. pour éviter la « cicatrice », enlever la lame du robot après les dix ou 15 minutes de brassage (la consistance du mélange sera comme celui d’un gâteau étant donné l’absence de blé, avec une spatule détacher la farine qui aurait pu coller aux bords ), déposer sur la surface les grains de quinoa pour faire beau   et laisser le programme se terminer
  6. démouler après dix minutes, attendre que le pain se refroidisse pour le trancher au couteau électrique, congeler les tranches pour conservation.

 

 

Chemins de travers

 Commentaires fermés
juin 232011
 

J’aime beaucoup cette émission de radio. Je viens de recevoir par courriel l’horaire de cet été:

Prenez les chemins de travers, les dimanches de 21 h 30 à minuit!

26 juin : Le respect et notre vivre-ensemble

 

Depuis que le monde est monde, le concept de respect suscite la réflexion :   respect d’autrui, de soi, respect des droits et de la dignité de chacun, respect de la différence, de la vérité, de la loi;  autant de champs qui interrogent la morale, le droit, la politique, le sentiment du sacré.  Serge Bouchard tente ici avec son invité, Georges Leroux, de poser un regard sur la nécessité existentielle du respect et sa fragilité, ce qui l’asservit et l’aliène, sur ce sentiment indispensable à notre vivre-ensemble, qui peut si aisément se dégrader en dépendance et en soumission.

Le 3 juillet :   Les parcs nationaux du Canada, cent ans d’un parcours sinueux

Parcs Canada fête ses 100 ans!  42 parcs et quatre aires marines de conservation;  ce sont des réservoirs protégés de flore, de faune et de sites préhistoriques qui ont parfois été arrachés aux propriétaires privés, aux Amérindiens et aux Blancs, pour le bien commun.  Que sont ces joyaux inscrits dans l’ADN des Canadiens?

Le 10 juillet :  La ville entre mythe et réalité

Au plus loin que l’on puisse reculer, la ville représente la quintessence de l’établissement humain. Mise en ordre du chaos des groupements spontanés, elle extrait l’homme de la caverne et, que ce soit en mettant en scène les personnes qui y évoluent, ou simplement en procurant un habitat moderne (beau, salubre ou sécuritaire, selon l’époque), elle tend à l’idéal.  Pas étonnant qu’on ait espéré la modeler pour y produire des sociétés meilleures.

Le 17 juillet :   Le thé :  des millénaires de cultures, de territoires et de savoir-faire

Pendant des millénaires, la médecine, l’art, la philosophie, la religion et la symbolique autour du thé évoluent dans de multiples directions.  Son commerce donnera lieu à des guerres, des alliances et des monopoles.  Le thé se conjugue selon les terroirs partout à travers le monde.  Le thé est aujourd’hui la plus importante boisson, après l’eau.

Le 24 juillet :  La toponymie française d’un continent

Depuis que l’Amérique a été découverte par les Européens,  on a donné des noms aux lieux.  Qui a nommé les lieux, comment s’y prenait-on, comment les explique-t-on et encore aujourd’hui, comment se créent les noms des lieux et leur impact sur les sociétés.  Curieux de découvrir ces noms de lieux français à travers toute l’Amérique du Nord?  Soyez au rendez-vous.

Le 31 juillet :   Les Indiens Cris :   qui sont-ils?

Première nation méconnue, les Cris sont originaires des plaines de l’Ouest canadien, où ils vivaient traditionnellement en petits groupes nomades, tirant leur subsistance de la chasse et de la pêche.  Au Québec, ils résidaient dans le secteur de la Baie James.  Entre la traite des fourrures au XVIIe siècle et la présence grandissante du gouvernement fédéral au XXe siècle, et jusqu’aux années 1970 où ils se sont dotés d’une organisation politique structurée, les Cris sont aujourd’hui une force tranquille dans le paysage canadien.

Le 7 août :   Résister

Maintenir intacte la flamme fragile, éphémère de l’existence, tenir, survivre.  Est-ce qu’on résisterait comme on respire : spontanément, par pur réflexe, et parce que la vie est l’ensemble des fonctions qui résistent à la mort?  Ensuite, la variété des manières de résister est telle qu’elle relève d’un libre choix.  Enfin et surtout, vient un moment où il ne s’agit plus seulement de défendre sa vie mais aussi les valeurs sans lesquelles celle-ci n’a plus de sens.

Le 14 août :  La Saskatchewan, berceau du socialisme

La Saskatchewan est une des provinces les plus touchées par la Grande Dépression des années 1930, d’autant plus que la région subit neuf années consécutives de sécheresse.  En juillet 1933, à Regina, naît la Co-operative Commonwealth Federation ou CCF.  Avec un programme manifestement à gauche, ce nouveau parti gagne en popularité et est mené au pouvoir en 1944.  Pendant ces années au pouvoir en Saskatchewan, la CCF fit adopter de nombreuses lois qui visaient à régler les problèmes sociaux et économiques; entre autres, un plan d’assurance-maladie précurseur de Medicare.

Le 21 août :  L’université,  permanence et mutations

À l’heure où une crise profonde secoue l’université, on peut s’interroger sur la nature de sa contribution à une société qui aspire à être démocratique : indépendance de l’institution, formation continue, inégalité ou interdisciplinarité… Doit-on réformer l’université? L’université doit-elle préserver une conception humaniste de l’éducation? Quelle est la fonction de l’université en temps de crise?

Bravo Monique!

 Commentaires fermés
juin 152011
 

Monique Lefebvre vient de recevoir tout un hommage. Elle a été nommée au grade de Chevalière de l’Ordre national du Québec : la plus prestigieuse des distinctions honorifiques de l’État québécois. C’est le Premier ministre Charest qui le la lui a remise.

De Diapos d’Arthur

Monique est ma petite cousine. Ma grande petite cousine. Jeune, on se voyais souvent au lac Caché chez mon grand-père où nous jouions ensemble et lui jouait des tours à ce qu’on m’a dit.  Monique a mené de fort belles études en psychologie. Elle m’avait demandé de passer un test un pour ses travaux de recherches. J’ai survécu…

Vers la fin des années 1990, je l’avais appelé pour ses conseils pour le dossier de modernisation de l’information sur les travaux routiers alors qu’elle était devenue DG au Centre de recherche en informatique Montréal (elle a été l’un des promotrices les plus actives de l’internet au Québec). Elle m’avait bien orienté et nous avons monté avec les collègues de la DTI un des sites Web les plus modernes au monde (d’après  la firme Rand McNally).

Monique a continué son petit bonhomme de chemin et a été l’une des rares femmes à participer aux CA d’entreprises majeures .

 Taggué avec :

Star War à Laval

 Commentaires fermés
juin 142011
 

Mon corniste préféré jouait hier dans la salle André-Mathieu à Laval avec l’Harmonie Laval.

 Taggué avec :
Sharing Buttons by Linksku