Un kirpan

 Commentaires fermés sur Un kirpan
Mar 152006
 

Je m’y suis mis. J’en suis. Je me promène avec un kirpan, je l’avoue, avec un kirpan suisse.
Ah combien ça me fait du bien de l’avouer.

Le panneau de mon grand père Arthur

 Commentaires fermés sur Le panneau de mon grand père Arthur
Mar 112006
 

Mon grand père Arthur Depocas travaillait comme dessinateur à la ville de Montréal. On lui a demandé de dessiner un panneau routier annonçant des bosses sur la chaussée.
Après quelques recherches, il s’est inspiré de ce qu’on faisait en France:

« Mon patron n’est pas content. Il avait reçu des plaintes. Des personnes y voyaient des brassières (soutiens-gorges). J’ai du ajouter une bosse… »

C’est ce panneau qu’on voit de nos jours au Québec et en Ontario.

Blogue gratuit

 Commentaires fermés sur Blogue gratuit
Mar 032006
 

Je maintiens ici depuis pas mal de temps un site en utilisant WordPress. J’ai commencé avec les premières versions et j’apprécie énormément ce logiciel. On peut s’en servir comme CMS personnel car il est complet. En plus des “articles”, on peut publier des “pages”. Les articles sont affichés par ordre chronologique inversé alors que les pages sont traitées par ordre alphabétique ou numérique.

Voilà qu’il y a un nouveau service. Plus besoin d’acheter un hébergement pour utiliser WordPress. Il est ici offert gratuitement à WordPress.com. Je m’amuse donc à essayer cette offre.Vous pouvez vous monter un blogue gratuitement chez WordPress.com. [Note: On obtient aussi un service intéresssant chez Over-blog]. Pas trop compliqué… (mon site est à l’adresse marcbarriere.wordpress.com) . J’y fais des tests, mon site principal demeure ici.
Par ailleurs, si vous cherchez un hébergement à bas prix, ici chez citeglobe.com, c’est pas mal bon. Mais je viens de prendre connaissance d’une offre qui, selon vos besoins peut-être encore meilleure chez dotcanada.com. Si vous êtes abonné Privilège de Costco, à vérifier car encore mieux.

La formation musicale en péril au primaire

 Commentaires fermés sur La formation musicale en péril au primaire
Mar 022006
 

L’enseignement de la musique en péril, annonce la Presse. Mais pourquoi donc enseigner la musique? Après tout les élèves sont là pour apprendre à lire et à compter, pas pour apprendre la musique. Et puis la musique adoucit les moeurs. N’est-ce pas contraire à ce qu’on veut pour nos écoles. On cherche à développer des femmes et des hommes compétitifs qui sauront faire leur chemin dans la société.
Et puis, je l’ai bien vu avec mon fils musicien, les instruments de musique coûtent cher. Les jeunes sont gâtés. Ils ne veulent pas juste jouer avec une flute à bec. Le temps consacré à pratiquer, c’est du temps perdu. Ils pourraient étudier leur français à la place! Ou jouer dehors. Et puis la musique c’est bruyant. Parlez-en à nos voisins. De la tompette à minuit, ça dérange…
La musique à l’école? Pourquoi? N’est-ce pas une activité parascolaire?
Mon fils dirait que pour faire partie d’une harmonie en parascolaire au secondaire, il faut savoir jouer. Ouais. Il me dirait sans doute que ce sont ses cours de musique tout jeune qui lui ont permis au secondaire de pouvoir s’intégrer aux cours de musique au secondaire (car on offrait des cours de musique à son école ). Il me dirait sans doute que c’est un élément motivateur pour les jeunes. Qu’il y a une école à Sept-Iles où la musique a fait la différence. Mais tout cela c’est bien secondaire.
On doit s’attacher aux besoins primaires.
Est-ce vrai que la passion d’un jeune pour la musique peut le « driver » vers autre chose que la drogue, la paresse (on me dit que c’est très exigeant la musique) et la déliquance…
Je dois admettre que ça a été le cas de mon fils Gabriel qui étudie maintenant l’enseignement de la musique à l’UQAM, qui participe à deux orchestres classiques pour jeunes, qui est enthousiate comme dix, fondant même un quintette à vent (les Cinq Sens).
Mais est-ce qu’on veut des jeunes motivés aujourd’hui?
Dès fois… Il y des coups de pieds au cul qui se perdent…

[l’article suit]
Continue reading »

 Taggué avec :

Canaval

 Commentaires fermés sur Canaval
Fév 102006
 

À Québec, en février se déroule chaque année son fameux carnaval. Quelques prises de vue du côté des Plaines d’Abraham.

carnaval
Les premiers jours du Carnaval.

modele
Un peu comme devant une page blanche.

PDR 3300
Une semaine plus tard. Magnifique allée! Il y a quelque chose du château de la Reine Blanche de Narnia.. Brrr!

PDR 3344

Frette et blanc

 Commentaires fermés sur Frette et blanc
Fév 092006
 

PDR 3283
rue Prieur

PDR 3288

Parc Ahuntsic

PDR 3318

Vents et grands froids à Québec

PDR 3340

D’hiver 2006

 Commentaires fermés sur D’hiver 2006
Fév 012006
 

PDR 3261

Quand il fait soleil, la rivière des Prairies, l’hiver, c’est tout simplement extraordinaire. Ici, vue du bras de rivière au niveau de l’île de la Visitation.

PDR 3270

De la photo numérique

 Commentaires fermés sur De la photo numérique
Jan 232006
 

Un article de Jean-François Nadeau du Devoir nous porte à réfléchir sur l’avenir de la photographie. La photo numérique est en train de révolutionner ce monde. Nadeau fait référence notamment à la photo traditionnelle d’art (Cartier-Bresson, Doisneau) où l’intégrité du cliché semblait primordial pour en définir la qualité. Je me souviens de mes cours de photo à Loyola. Le prof Denys Diniacopoulos [lire l’aventure de sa famille] qui nous envoyait dans la nature prendre des clichés avec un appareil totalement manuel sans artifices, ni objectifs particuliers. Il cherchait à ce qu’on procède à un cadrageau moment de la prise de vue et non pas en labo.
Je me souviens aussi de ces soirées passées dans ce labo installé dans la salle de lavage. Des acides, de l’odeur des acides et de mes doigts irrités, rugueux…
De ces expériences à développer mes films à haute température pour obtenir le grain le plus gros. Des papiers haut contrasctes. Des expériences reproduites des grands photographes sautés (comme le fut Man Ray). De la fabrication d’une caméra dans une boite avec un trou. De la fabrication de papier photo à partir des éléments de base et de gélatine.
Ah! quels beaux souvenirs.
Avoir une caméra bien en main lors d’un respectable spectacle rock et voir le surlendemain mes photos reproduites dans TéléRadioMonde.
Ce sentiment extraordiaire de regarder derrière l’objectif celle qui allait devenir ma première vraie blonde (qui l’est toujours d’ailleurs).
La photo de mon premier fils à la naissance. De mes trois fils (deux dans un sens un dans l’autre s’intercallant comme des pièces de puzzle.
De ma Pentax combien de joie.
Maintenant le numérique me rattrape.
J’aime fixer ce que je vois. Voilà!
Continue reading »

Sharing Buttons by Linksku