mar 022013
 

Après une critique très louangeuse sur la qualité de la traduction qu’a faite mon fils David  du livre de Robertson publiée sous le titre « Beat Vénération », voilà que le Devoir attaque le dernier livre de mon beaup Claude Jasmin, « Anita, une fille numérotée ». Une critique forte et touchante de Louis Cornelier  .

« Jamais Jasmin n’a été aussi grave, aussi magnifique. Stupéfiant, ce récit ravageur au rythme nerveux et à la respiration passionnée est une grande œuvre qui mérite tous les prix. Assez ! le snobisme de prétentieux à l’endroit de Jasmin, capable d’être à la fois populaire et artiste. L’homme, ce récit le prouve une fois pour toutes, est un grand écrivain québécois. »

Formidable!

fév 122013
 

Vidéotron offre une promotion à ses abonnés. C’est un peu pas mal confus comme communication. Au point que je m’y suis laissé prendre.
Je croyais qu’en passant à la facturation en ligne, j’obtiendrais un abonnement de six mois au journal de Montréal que je pourrais lire sur ma tablette.
Mais non. Ce n’est pas cela qu’on offre, m’a-t-on répondu au service à la clientèle. Ça donne droit pas à la version électronique du Journal de Montréal, mais au site Web débarré du Journal de Montréal. Nuance!
Nuance pour celui qui comprends de quoi ils causent.
Je croyais obtenir l’équivalent de ce que j’obtiens de La Presse: une version électronique de la Presse. C’est très différent. Je croyais lire le journal avec la tablette, pas avoir les nouvelles publiées dans leur site Web comme c’est le cas gratuitement dans le site Web de Radio-Canada et de La Presse, etc. Je croyais obtenir un bien beau cadeau. C’est juste une boite vide avec une belle boucle. Poche, non?
Sachez-le.
Vidéotron est décevant même quand il vous offre une promotion.
>2013-02-12_175538

Recevez gratuitement un abonnement V.I.P. à journaldemontreal.com ou à journaldequebec.com

Opter pour la facture en ligne, un choix qui rapporte! Vidéotron est heureuse d’offrir aux clients souscrivant à la facture en ligne un abonnement V.I.P. de six mois à journaldemontreal.com ou à journaldequebec.com.

Ce forfait vous donne accès au contenu complet du site Web du Journal de Montréal ou du Journal de Québec ainsi qu’au contenu complet de son application Mobile pour appareils Android et iOS.

Voici la réponse du service à la clientèle de Vidéotron-Journal de Montréal:

> Bonjour,
>
Merci de nous avoir contacté,

Vous avez un abonnement VIP et non pour l’édition électronique du Journal de Montréal.
Les deux abonnements sont différents.

Site web/VIP
-Accès illimité à tout le contenu du site ainsi qu’au contenu
enrichi, soit 100 plus de contenu internet (les chroniques, vidéos
exclusives, page en 5 minutes, accès aux archives)
-Abonnement gratuit aux versions numériques des magazines Clin d’oeil, Chez Soi, Les idées de ma maison pendant 6 mois
-Concours mensuel
-Tarif: 0.95$/mois pour les 3 premiers mois, 6.95$ les mois suivants

Édition électronique
-Supporter par IPhone, IPad, Tablette…
-La publication du journal du jour, mot pour mot.
-Accès au journal à partir de 5h30 am
-Peut-être lu sans connexion internet une fois téléchargé
-Accès à tous les cahiers weekend, incluant autres fascicule introduits dans le journal (idées des chefs…)
Tarif: 10.34$ par mois
103.47$ pour l’année

Promotion de Vidéotron: confusion ou tromperie? Je vous laisse le plaisir de trancher. Je trouve juste ça poche…
En fait l’offre des quotidiens de Quebecor est confuse. Quebecor a modifié ses plateformes sur Internet en limitant l’accès aux contenus à des abonnés. Un peu comme le font les grands quotidiens américains (ex.: New York Times). Quebecor a donc un site informationnel où une partie des articles est gratuite. Une autre payante. Mais Quebecor avait d’autres contenus payants, le journal au complet. Disons que cette approche n’est plus tout claire et qu’elle amène beaucoup de confusion. On le voit ici avec cette promotion à n’y rien comprendre.

Spatule rosée

 Commentaires fermés
fév 032013
 

20131204-13h20-DSCF2251

20131204-13h20-DSCF2252
Je crois bien qu’il s’agit d’une spatule rosée. Dans le parc Dryers, un ancien site d’enfouissement des déchets recyclé en un magnifique parc.

Sharing Buttons by Linksku