Ouch. Choc. Jacques Bérubé est décédé.

 Commentaires fermés sur Ouch. Choc. Jacques Bérubé est décédé.
sept 072013
 

2013-09-07_102459Je cherchais ce matin dans Linkedin d’anciens amis dont j’ai perdu la trace.

Je suis passé en vélo cette semaine boulevard Gouin près de la rue Meunier. Ça m’a rappelé mon ami Jacques duquel je n’avais pas de nouvelles depuis des décennies. Jacques Bérubé. J’ai mené une recherche sur son nom. Un Jacques Bérubé, mais pas le bon. Je saute dans Google. J’essaie « Jacques Bérubé » Laval, et vlan, le choc. Nécrologie.

Jacques, oui c’est le bon, est décédé. Il y a deux ans.

On s’est connu adolescent. J’arrivais de Ste-Thérèse parachuté à l’école Ladauversière dans le Nouveau-Bordeaux . J’avais 15 ans. C’est difficile à cet âge de changer d’école. On s’est lié d’amitié.  On s’est beaucoup vu. Lui et Desaulniers. On allait chez l’un, chez l’autre.

On parlait de tout, de rien, de filles, et beaucoup de politique. Il était apparenté avec Camille Laurin, si je me souviens bien. On a refait le monde. On parlait de musique (française surtout avec lui) , des médias en sirotant une bière et en boucanant souvent dans le sous-sol du cottage d’Ahuntsic qui ressemble à celui que j’ai acquis il y a 30 ans . Je me souviens de la gentillesse de sa mère.

Je suis allé au cégep puis à l’université, lui s’est trouvé rapidement un boulot comme rédacteur concepteur en publicité chez Promédia. Il écrivait les publicités maison du poste de radio CFGL.  N’avait-il pas un beau-frère qui travaillait dans le domaine? C’est lui qui m’a référé pour que je prenne la relève quand il est passé dans une agence majeure. Comme j’avais fait du journalisme au cégep et dans les hebdos artistiques, j’ai eu le job.

Tranquillement on s’est perdu de vue.

Un jour, début des années 2000, quelqu’un m’a remis la carte de visite de Jacques qu’il avait croisé. Je changeais d’emploi et je l’ai égarée. Merde.

Et voilà que je le retrouve…

Jacques a été un ami important pour moi.  Je salue sa famille.

Roaming Mobility, pour un téléphone intelligent à petit prix aux USA

 Commentaires fermés sur Roaming Mobility, pour un téléphone intelligent à petit prix aux USA
sept 052013
 

Je viens de découvrir un nouveau service de cellulaire pour les Québécois et Canadiens voyageant aux États-Unis. Roam Mobility est une compagnie canadienne de Vancouver qui offre aux canadiens en argent canadien avec sa carte de crédit canadienne des services de cellulaire.
Pour une utilisation à plus long terme, l’utilisation d’un téléphone américain est plus économique (voir mon article sur Tracfone)

On se procure une carte sim (20$) pour utilisation dans un téléphone débarré puis on achète du temps à la journée, aux trois jours, à la semaine ou au mois. On peut aussi acheter un de leurs téléphones pour 50$. Le deal court terme est excellent (4$/jour voix+data) ou au 3 jours (12$) pour celui qui fait le trajet Nord Sud . On parle d’un service permettant des appels illimités USA et Canada, surtout beaucoup de data pour les courriels, les cartes et les photos Facebook … Ce qui est intéressant c’est d’acheter la carte sim au Canada en dollars canadiens avant de partir . La carte SIM est permanente à la condition d’acheter une fois par année un minimum d’une journée.

Un numéro de téléphone américain vous est automatiquement attribué avec boite vocale. On ne choisit pas son numéro, ni son code régional. Ce que j’aurais aimé. La couverture est celle de TMobile et couvre les grandes villes et les corridors des grands axes.

Pour débarrer son téléphone intelligent on peut demander à son fournisseur (Bell, Telus) pour un montant fixe (25-50$) ou le faire en bizounant soi-même pour quelque chose comme 10$.

Si ça vous intéresse, utilisez le lien ci après pour commander une carte vous (et moi aussi) aurez droit à un cadeau d’une journée gratuite! https://www.roammobility.com/referafriend/?bl=bWFyY2JhcnJpZXJlQGdtYWlsLmNvbQ==

EPSON MFP image EPSON MFP image

 

MISE À JOUR: SEPTEMBRE 2014 Un fournisseur canadien est particulièrement intéressant, Roam Mobility. On achète au Canada une carte SIM qu’on glisse dans son téléphone intelligent débloqué (ou on achète un de leurs téléphones). On peut par la suite acheter en dollar canadien avec sa carte de crédit canadienne identifiée à son adresse canadienne des blocs de temps d’utilisation ou de données.
On peut acheter ainsi un jour, quelques jours, quelques semaines ou même, et c’est très intéressant, un abonnement pour son séjour complet. Un seul achat par année permet de conserver le numéro de téléphone octroyé et le compte actif (un jour coûte environ 3$ pour le service téléphonique illimité au USA vers les USA et  Canada).
Le plan « Snowbird » coûte quelque 40$ par mois et permet l’utilisation illimité du téléphone en émission et en réception partout aux USA et vers ou en provenance du Canada et un bloc de 1Go de données par mois. On peut ainsi éviter d’avoir une « ligne terrestre » là où on réside aux USA tout en conservant son numéro de téléphone américain sans frais de vacances.
Si on possède un téléphone intelligent bourré d’informations et d’applications, on appréciera n’avoir qu’à changer la carte SIM en traversant la frontière pour conserver toutes les fonctionnalités auxquelles ont est habitué. Ce service est très utile pour celui qui ne résidera pas à un seul endroit (camping-car) car on n’est pas obligé de donner une adresse américaine. Si on peut se procurer les cartes SIM directement par internet ou à plusieurs endroits au Québec (ex.: Bureau en gros).

De l’intelligence des croyants…

 Commentaires fermés sur De l’intelligence des croyants…
août 192013
 

Est-ce que les croyants seraient moins intelligents que les athées? C’est ce qui a fait les manchettes la semaine dernière. Comment un croyant reçoit-il cette nouvelle?

Une étude américaine constate que « 53 études sur 63 soulèvent « une relation négative fiable entre l’intelligence et la religiosité », relation qui se détecterait dès le plus jeune âge ». Oh! Ouf! Le plus jeune âge… Ah.

Le rapport précise : « Les personnes intelligentes passent typiquement plus de temps à l’école, d’où une forme d’autorégulation qui pourrait s’avérer bénéfique sur le long-terme (…) Plus de personnes intelligentes décrochent des postes de haut niveau, (ce qui) pourrait contribuer à une meilleure estime de soi et encourager le contrôle personnel de ses croyances (…) Les personnes intelligentes ont plus de chance de se marier et de rester mariées (…) On suggère donc que au fur et à mesure que les personnes intelligentes passent de jeune adulte à adulte, puis à l’âge mur, les avantages de l’intelligence continueraient à croître « .

Ouf! Universitaire, cadre, contrôlant ses croyances, marié… Ouf!

L’idée serait, semble-t-il, que les personnes intelligentes remettraient plus en question les dogmes imposés.

Mais dites-moi. Quelle est la religion aujourd’hui? La religion mainstream? La religion qu’on adopte sans rien changer. Celle qu’on ne discute pas. La religion cathodique, celle des valeurs véhiculées par la télé, la radio? Je proposerais que l’athéisme est devenue la religion commune, non? Alors?

Il y a 50 ans la grande majorité au Québec était catholique. On parle aujourd’hui du groupe du refus global comme si tout le monde pensait comme eux. Pas du tout. La société était catholique. C’était indiscutable. Les marginaux étaient mis à part. Athées comme protestants, comme homosexuels. Mais aujourd’hui?

Aujourd’hui celui qui se détache de la masse peut-il être celui qui est croyant? L’anticonformiste? Pas nécessairement, pas possiblement. Il y a en effet des croyants par tradition qui ne remettent pas en question ce qu’ils ont appris. Mais n’en trouve-t-on pas  beaucoup chez les athées des traditionalistes, des non-remetteurs en question. Et des empêcheurs de tourner en rond peut-il y en avoir aussi chez les croyants?

Ceci vaut pour l’intelligence rationnelle. Je remarque de plus, comme dans la dépêche, qu’une autre forme d’intelligence, l’intelligence émotionnelle, a été totalement évacuée de l’étude…

On confond les gens religieux et les croyants. Croire intelligemment!

Vous savez, on est toujours le ti-coune de quelqu’un!

Au Festiblues

 Commentaires fermés sur Au Festiblues
août 102013
 

Week-end au parc Ahuntsic. De Locolocass, jeudi, à Garou, vendredi, et ce soir c’était Louis-Jean Cormier qui avait invité Marie-Pierre Arthur et Vincent Vallières. Une bien belle soirée. Le parc était plein. Bien beau spectacle.
L’organisation était impeccable. La température, idéale.
2013-08-08 21.43.13
2013-08-09 21.53.26

Torna a Sorrento (Come Back to Sorrento) Par Abramo Carfagnini

 Commentaires fermés sur Torna a Sorrento (Come Back to Sorrento) Par Abramo Carfagnini
août 072013
 

Mon oncle Abramo Cafagnini était un fameux chanteur dans les années 1950, 1960. Entendez ici un classique des opérettes. C’est l’oncle Jules qui a digitalisé le vieux 78 tours. C’est en quelque sorte un « je voudrais (re)voir la mer ». Ah la mer…

Pour « Les plus grands succès de Abramo Carfagnini » (fichiers mp3) cliquez ICI

L’OSM au parc Ahuntsic

 Commentaires fermés sur L’OSM au parc Ahuntsic
août 022013
 

Belle soirée au parc Ahuntsic.

L’OSM nous visite.

Belle foule. Belle musique.

Le Boléro pour terminer.

Et le village y était!

02082013-DSC_7243
02082013-DSC_7264

02082013-DSC_7262
02082013-DSC_7283
02082013-DSC_7299

juil 052013
 

La décision de Shaw Direct de couper son service aux USA a créé tout un boucan dans le monde des snowbirds. On comprendra que le satellite était le choix privilégié pour les Canadiens d’accéder à la télévision canadienne dans le sud des USA. En effet, alors que les câblodistributeurs canadiens diffusent la programmation d’à peu près tous les postes de télé américains, les grands cablos américains ne diffusent aucun poste canadien ni en français, ni en anglais. Jusqu’à l’an dernier, ils pouvaient compter sur les services de Bell ExpressVu et de Shaw Direct. Comme Bell a modifié sa couverture de diffusion empêchant la réception aux États-Unis, ce qui était toujours possible avec Shaw Direct. On a vu ainsi pousser les coupoles de ShawDirect un peu partout en Floride indiquant souvent la présence de Québécois.

Le 31 mai dernier, Shaw Direct a modifié son offre. Le diffuseur mettant en service un nouveau satellite (Anik G1) qui ne couvre que le territoire canadien, a coupé son service hors Canada. Comme Shaw Direct n’a rien publié dans son site Web, il n’en fallait guère plus pour que la machine à rumeurs s’empare de cette nouvelle. Plusieurs ont annoncé que même la diffusion était bloquée. La Fédération québécoise de Camping et de caravaning a ainsi annoncé qu’elle serait coupée dès la fin décembre 2013. Cette nouvelle n’était pas du tout exacte.

M. Serge Canuel, Directeur régional de l’exploitation- Région Est chez Shaw Direct explique que « l’entrée en service à la fin mai du nouveau satellite Anik G1 a effectivement changé la donne. De nombreux canaux ont été ajoutés et quelques uns y ont migré. Ce sont surtout des canaux en haute définition (HD). Comme le territoire couvert est différent de ceux des anciens satellites Anik F1 et Anik F2 toujours en fonction nous avons du mettre fin à nos activités hors Canada. En effet, notre offre de service est seulement complète au Canada. ».

En ce qui touche le service à la clientèle, le soutien à l’installation, l’identification des problèmes, M. Canuel confirme la nouvelle à l’effet que Shaw Direct met fin totalement à ses activités au sud de la frontière canadienne. Il nie toutefois que la diffusion soit affectée dans les prochaines années. « On ne s’apprête pas à changer l’empreinte de F1 et F2, affirme M. Canuel. Ce qu’on va faire dans cinq ou dix ans, je ne peux le dire. Le territoire de diffusion des anciens satellites n’est pas touché. »

En ce qui touche les canaux en français, M. Canuel indique que la diffusion à laquelle abonnés avaient accès auparavant ne sera pas affectée car elle continuera à être diffusée par les anciens satellites. La nouvelle programmation, particulièrement la programmation locale ne sera pas accessible car diffusée par le nouveau satellite.

La diffusion du satellite G1 peut aussi entraîner des conséquences importantes dans la programmation de certains postes, explique M. Canuel. Par exemple, les abonnés savent que lorsqu’on diffuse certains postes américains, Shaw y incruste les publicités canadiennes. « Ce que les abonnées ne se rendent pas compte c’est que nous pouvons basculer la diffusion d’un satellite à un autre. Aussi dans certains cas aux usa des parties de la diffusion seront absente, l’abonné aura devant lui tout à coup un écran noir car cette portion d’émission est diffusée par le nouveau satellite. »

Un autre service qui vient d’être modifié et qui pourra avoir un impact majeur sur sa clientèle c’est celui de l’utilisation dans une résidence secondaire. « Auparavant, indique M. Canuel, les abonnés étaient libre d’acquérir une deuxième coupole et de l’installer à leur chalet ou sur leur véhicule récréatif. La modification est que chaque point de réception doit faire l’objet d’un compte distinct. Un abonné pourra s’inscrire au programme Deuxième résidence et bénéficier pour une écoute simultanée aux deux endroits de la même programmation avec un rabais de 50%, s’il s’agit d’un ancien client ou de 25% s’il s’agit d’un nouveau client. Si un abonné n’écoute qu’à un seul endroit à la fois, le service additionnel est gratuit mais il doit aviser Shaw Direct de tout changement du lieu d’écoute. »

Ce changement de service aura un impact majeur sur le snowbird qui ne pourra donner une adresse américaine pour sa résidence secondaire. Le propriétaire de VR pourra donner l’immatriculation de son véhicule et circuler là où il veut. C’est ainsi qu’on réalise que l’utilisation des ondes diffusées par les satellites F1 et F2 aux États-Unis entre dans une zone grise. M. Canuel affirme finalement que «  nous ne voulons vraiment plus encourager la captation aux États-Unis de nos ondes. Nous ne donnons plus du tout de support aux abonnés qui y sont localisés, ni pour l’installation, ni pour fournir une clé de réactivation d’un appareil, ni pour identifier si un équipement est défectueux. Les abonnés qui le feront le feront à leurs risque sans que nous garantissions la qualité. »

Cela nous amène à se demander si un abonné peut légalement utiliser les ondes des satellites. À cette question M. Canuel répond «  Shaw Direct n’encourage pas ses clients à le faire » mais ne veut pas s’avancer plus avant sur cette question.

Principaux changements

  Avant juin 2013 Depuis juin 2013
Couverture satellitaire F1+F2=Amérique du Nord F1+F2 Amérique du Nord

G1= Canada

Programmation F1+F2= tous les postes, SD et HD G1= nouvelle programmation HD

F1+F2= La programmation SD et certains HD

Option Chalet Gratuité pour l’utilisation dans une résidence secondaire Obligation d’ouvrir un compte séparé pour la résidence secondaire

Gratuité pour l’utilisation à un seul endroit à la fois (en le déclarant)

si utilisation simultanée (clause « ado »), rabais de 25% pour le compte de la résidence secondaire (à l’utilisation) ou de 50% si ancien client.

 

Sharing Buttons by Linksku