Suite sur Anges et démons

 Commentaires fermés sur Suite sur Anges et démons
Avr 192005
 

Rebondissements jusqu’à la fin.
Donc, bon policier mais mauvais théologien.
Comme si le Vatican s’effondrant entrainerait la fin des religions.
Approche donc très dans le vent. Presque la mort de Dieu et son remplacement par la science. Très simpliste comme théologie. Mais cette histoire de complot et d’énigmes dans un contexte de remplacement du Pape, c’est vendeur.
Mais difficile d’en dire beaucoup plus sans révéler la trame et la chute.

Et au delà de ces réverves, un bon policier.

Anges et Démons

 Commentaires fermés sur Anges et Démons
Avr 082005
 

Ai commencé Anges et Démons du même auteur que le fameux » code de DaVinci« , Dan Brown.

J’ai décidé de livre Anges et Démons même si j’ai été très déçu du Code. La spiritualité fiction, que d’aucuns prennent au sérieux, me laisse pantois. Personne ne penserait que Jurasic Park fait réellement dans la science. Que les hypothèses de Crichton sont toutes fondées. On fait dans la science fiction, on embarque dans un monde qu’on sait différent et irréel. Avec la spiritualité fiction, on dirait que cette distance n’existe plus. Les lecteurs prennent les hypothèses non plus comme des hypothèses mais comme une réalité. Et en plus quand on ajouter un accent de complot…
Dans Anges et Démons la distance semble fonctionner. J’ai embarqué dans ce monde pseudo scientifique et me laisse conduire. Jusqu’à maintenant…
Je poursuis ma lecture.
A+

Mar 262005
 

Ouais.
Samedi-Saint, en après midi, ça a cogné!
Mais heureusement, je ne suis pas blessé.
Voici la carcasse…

Snif, snif, snif…

Des étudiants

 Commentaires fermés sur Des étudiants
Mar 162005
 

PDR 1855

PDR 1856

Rue Fullum, en face du siège montréalais du Ministère de l’Éducation, une tente montée par les étudiants en révolte contre la coupure dans le programme de bourses.

Lectures: The Broker de Grisham

 Commentaires fermés sur Lectures: The Broker de Grisham
Mar 152005
 

Suis en train de terminer la lecture de The Broker de John Grisham.
J’aime Grisham. Et quand j’adopte un auteur, je le suis. Grisham tout comme Crichton, j’ai lu la série complète…

Dans The Broker, Grisham ne m’a pas déçu. Un avocat véreux, lobbyiste à Washington s’est fait pincer et encourre une peine de prison dans un établissement à sécurité maximale. Washington a un président pas futé pour cinq cennes, qui dans sa dernière heure au pouvoir accepte d’accorder son pardon à quelques personnes dont l’avocat. Pourquoi?
La CIA expédie le prisonnier gracié en Italie. Ce dernier aboutit à Bologne et encadré par une équipe apprends à vivre. À vivre comme un Italien. Il apprend la langue, les coutumes.
Question de survie.
Différents pays veulent sa peau…
Je ne suis pas pour vous donner le punch…
Beau livre, belles valeurs, comme toujours chez Grisham.
Il décrit Bologne d’une manière fort intéressante. Un peu comme dans Une année en Provence, on se laisse vivre dans un coin de pays, et à le découvrir au fil des jours.
On apprends un peu l’Italien aussi au même rythme que le personnage principal.
À lire! La version originale vient de sortir. La traduction suivra cet été sans doute…

The lezione-a-piedi-lesson on foot-continued the next day when Marco revolted after an hour of tedious grammar straight from the textbook and demanded to go for a walk.
« Ma, deve imparare la grammatica, » Ermanno insisted. You must learn grammar.
Marco was already putting on his coat. « That’s where you’re wrong, Ermanno. I need real conversation, not sentence structure.”
« Sono io l’insegnante. » I am the teacher.

Continue reading »

Rivière

 Commentaires fermés sur Rivière
Mar 112005
 

La rivière des Prairies offre des vues magnifiques.
On se croirait loin, très loin.

suite

Vandu, coin Papineau – Prieur?

 Commentaires fermés sur Vandu, coin Papineau – Prieur?
Mar 112005
 

Il y a de ces drôleries parfois…
Une maison à vendre coin Papineau-Prieur à Montréal par M. Vandu, agent d’immeubles qui ne travaille par pour la Capitale.

la Capitale, Vandu?

Tel que proposé à Infoman
Quand on s’appelle Barrière, peut-on se permettre ce genre de blague?

Sharing Buttons by Linksku