Fév 112009
 

Belle connerie que cette polémique.

On fête la mort de 1200 personnes (un peu plus d’Anglais). Une avant dernière bataille, la dernière aura été celle de Sainte-Foy, en avril suivant.

Pour réconforter nos coeurs, sachez que cette bataille fut en réalité le début de la fin pour les Anglais. En effet, comme le note Wikipédia, une fois la Nouvelle-France tombée, les Américains n’avaient aucune raison de ne pas botter les Anglais hors leurs territoires.

La victoire britannique allait être de courte durée. Par la prise de Québec, les Britanniques enlevaient la menace française et devenaient inutiles pour les Américains. Montcalm avait prédit que si Québec tombait, les Américains se débarrasseraient des Britanniques. Sa prédiction s’avéra juste. En 1781, les Britanniques furent battus par la France à la bataille de Yorktown en Virginie. Le traité de 1783 enleva la majeure partie de la Nouvelle-France(la partie au Sud des Grands Lacs) aux Britanniques qui ne l’auront gardée que pour 20 ans. Plusieurs Canadiens-français participèrent à la victoire de Yorktown en 1781, comme le major Clément Gosselin, Germain Dionne, Edward Antil, Pierre Ayotte, François Monty, etc. Et Louis-Philippe de Vaudreuil, le neveu de Pierre qui était à Beauport, et Bougainville gagnèrent la bataille navale en face de Yorktown. William Howe, qui avait escaladé les plaines avant James Wolfe, fut battu dans la guerre suivante où il commit l’erreur qui fit perdre l’Amérique pour les Britanniques, lors de la Bataille de Saratoga. William Pitt l’Ancien, qui avait organisé la prise du Québec, va mourir en plein Parlement en avril 1778 quand il réalisa que la France entra en guerre et que l’Amérique fut perdue. Source

Alors… Si on veut rejouer cette bataille, faudrait rejouer aussi celle de Sainte-Foy. Cela fera un autre party à organiser pour nos amis de Québec…

Désolé, les commentaire sont fermés pour l'instant.

Sharing Buttons by Linksku