Sep 022022
 

Depuis plusieurs années je vous partage le fruit de mes recherches sur la téléphonie cellulaire aux USA. 

L’hiver 2022 sera sans doute très différent de celui de 2021. L’hiver dernier, il y a bien eu beaucoup plus de snowbirds se sont faufilés vers leur Floride,que l’année précédente et on peut penser que la reprise complète aura lieu cette année avec la suspension à peu près complète des mesures aux frontières.

LA FIN DU 3G

Message de Fizz

Message de Fizz

Le changement le plus importants que nous vivrons cette année en se rendant aux USA est la fin du 3G. En effet, le service en 3G n’est plus offert depuis cet été aux USA. Cela signifie que plusieurs appareils plus anciens ne fonctionneront plus pour téléphoner. Les appareils de base acquis avant la pandémie, par exemple ceux le type flip , qu’on utilisait pour téléphoner seulement ne fonctionnent plus. Votre appareil doit obligatoirement fonctionner en 4G LTE pour utiliser les données internet aux États-Unis.

Le VoLTE est la technologie qui utilise l’internet pour transmettre la voix. Il s’agit de ce qui est connu du VOIP (Voice over Internet Protocol). Les fournisseurs ont trouvé une désignation plus complexe avec le VoLTE (Voice over LTE) mais ça revient au même. 

Pour faire des appels téléphoniques avec votre cellulaire, vous devez pouvoir utiliser le VoLTE avec un appareil compatible et surtout carte SIM récente de type 5G+ 4G/LTE . Les fournisseurs américains ont procédé au remplacement des cartes SIM l’hiver dernier. Au Canada, cela ne fait que commencer.  Comme les fournisseur canadiens ne disposent pas d’antennes aux USA, ils ont des ententes avec les fournisseurs américains pour utiliser leurs ondes. On doit donc avoir des appareils compatibles aux systèmes fonctionnant aux USA.

Pour en savoir plus, lire cette page de Vidéotron ou celle d’un fournisseur américain.

Si vous avez un appareil moins récent qui fonctionne tout de même en 4G-LTE mais qui n’est pas compatible avec le VoLTE, vous ne pourrez faire d’appels même si l’internet fonctionnera. Vous pourrez tout de même faire  des appels en utilisant un application téléphonique tierce comme celle de Magic Jack. Ça fonctionne très bien et c’est très économique. 

 

VOUS AVEZ DÉJÀ UN PLAN CANADIEN: Lisez bien votre contrat et comptez vous jours

Vous voudrez peut-être utiliser votre cellulaire canadien aux USA. Il est en effet possible d’étendre le service que vous avez ( donc parler autant que vous le faites au pays) pour 7$ ou 8$ par jour avec un maximum de 10 ou 20 jours facturables par période de facturation. Faites attention, c’est bien par période de facturation, pas nécessairement un mois de calendrier. Ça peut être une option pour les voyageurs qui sont en visite aux États-Unis.

Vous pouvez aussi modifier votre abonnement. Des plans Canada-USA sont offerts par Vidéotron, Bell, Fizz, etc. Si vous avez un contrat à l’année vous avez peut-être intérêt à le demander. Par exemple Vidéotron fait la publicité d’un plan annoncés à partir de 65$ pour 20 Go , chez Fizz on parle d’une quarantaine de dollars par mois (59$ pour 20 Go) . Toujours en $ canadiens. Notez toutefois que vous paierez l’été pour les bienfaits de l’hiver à moins de mettre fin à votre abonnement si c’est possible (au risque de perdre l’avantage l’année suivante, ces plans sont pour une durée limitée). Vérifiez-bien si vous devez vous engager pour une longue période. Notez qu’il y a la plupart du temps une limite pour l’utilisation aux USA : utilisation maximale de 120 jours par année chez Fizz et Vidéotron alors que chez Bell on indique que la majorité de l’utilisation doit être faite au Canada. La moindre utilisation fait en sorte que la journée compte. Chose certaine, il faut vérifier auprès de son fournisseur et être en contrôle de l’utilisation de ses données.

Conserver son numéro de téléphone canadien comporte quelques avantages (simplicité, nos correspondants n’ont pas à être informé qu’on est à l’étranger) mais ça comporte aussi plusieurs inconvénients, les coûts peuvent être exponentiels, le service peut être interrompu après une certaine limite de temps et on ne dispose pas d’un numéro américain (ce qui peut être embêtant quand on fait affaires avec des marchants locaux aux USA), les données sont généralement limitées au contrat canadien ou encore coûtent très cher.

 

UN CELLULAIRE AMÉRICAIN:  Un plan américain à moins de 15$

Si vous avez adopté un service internet faible au Canada, par exemple avec des appels chargés à la minute ou  un nombre limités de minutes ou de données,  il sera préférable d’opter pour des fournisseurs américains. 

Les tarifs peuvent être très bas en comparaison avec ceux du Canada. On obtient un numéro de téléphone local, ce qui facilite les échanges avec les commerçants américains ou les services de guérite… On a habituellement droit d’appeler partout aux USA, au Canada et souvent au Mexique. 

De tous les fournisseurs américains, les plus économiques à ma connaissance sont Tello , Mint et H2Owireless mais c’est en $US et il faut acheter aux USA.  Pour entre 15$ et 30$US vous obtenez appels illimités aux USA et dans plusieurs pays dont le Canada et plusieurs Gb de données. On s’abonne par Internet et on reçoit la carte SIM par la poste (si vous avez un transfert de courrier, vous le recevrez au Canada sans frais!) , on peut acheter une carte SIM dans les BestBuy américains (Pour Tello demandez à un vendeur, c’est derrière le comptoir) ou encore en vous rendant dans une boutique cellulaire généraliste (ex.: The Mobile Hub). Vous devez prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine.

Le forfait de Tello m’apparaît comme étant vraiment intéressant et de conserver son service actif est plus facile. Si vous vous abonnez à Tello en utilisant la référence P3K1FGD7, vous obtiendrez un crédit de 10$ et moi aussi. Un plan illimité avec 1Go de données est à 10$ par mois alors que pour l’équivalent des plans canadiens utilisés précédemment (le illimité /25 Go) on parle de 29$. Comme vous voyez c’est très économique et flexible car on gère notre compte par internet comme pour Fizz et qu’on peut changer son plan à tous les mois. Si on veut conserver année après années son numéro de téléphone américain, l’été on peut tout simplement prendre le minimum à 5$ par mois ou encore, basculer au tarif par minutes. Il est en effet possible avec ces compagnies de payer à l’usage comme le fait Tracfone, mais à bien meilleur coût. En passant, on peut utiliser son téléphone américain au Canada en activant la fonction appels en wifi. On utilise alors ses minutes et textos. C’est très utile pour garder le contact avec nos amis américains ou lors d’une panne généralisée de réseau cellulaire, comme celle de l’été dernier.

 

Ces forfaits sont nettement meilleurs que ceux de ATT, TMobile et de MetroPCS. C’est une option qui peut être très intéressante.

IL Y A AUSSI FONUS…

Il y a aussi Fonus qui est dans une classe à part. Pour 30$ US vous obtenez un service illimité aux USA, au Mexique et au Canada. Illimité pour les appels et les textos et pour les données (baisse radicale de performance après 20Gb). Solution très intéressante. Le point fort est que le service est offert pour toute l’Amérique du Nord. Donc vous l’utilisez toute l’année. À 30$ c’est pas mal moins cher que Fizz pour un service équivalent. Mais c’est plus cher que chez Tello et les autres pour six mois. Fonus utilise sa propre application voip  pour la téléphonie et les textos. Celà peut être irritant pour certains. Je n’ai pas utilisé Fonus jusqu’à maintenant mais plusieurs amis me le recommandent.

 

En conclusion, si vous êtes abonnés à l’année au Canada avec un forfait illimité, regardez combien de plus vous couterait étendre le service aux USA. Faites attention au limites de temps à l’extérieur du pays. Obtenez une carte SIM récente avant de partir est obligatoire.

Si vous voulez vous abonner spécifiquement pour un service aux USA, un fournisseur comme Tello est vraiment économique et convient très bien au « snowbird » qui dispose d’un plan limité pour sa période canadienne.

Quelle que soit votre situation, que vous prolongiez votre forfait canadien aux États-Unis ou que vous optiez pour un forfait américain, il vous faudra cette année vous assurer d’avoir une quincaillerie qui est à la hauteur.  


Réponse à certaines questions:

Comment obtenir une carte SIM de Tello au Canada et l’activer?

Je ne suis pas certain que Tello accepte de livrer au Canada ses cartes SIM. Je sais toutefois qu’on peut acheter une carte SIM sur le site américain d’Amazon et la faire livrer au Canada. Tello peut vous la livrer si vous faites réacheminer votre courrier de votre adresse américaine vers votre domicile au Canada.

Il faut pouvoir capter les ondes d’une antenne cellulaire américaine pour activer la carte sim. Le mieux c’est d’ouvrir son compte, de choisir son forfait et d’attendre près de la frontière pour activer au moment de la première connexion. J’ai fait cela l’an dernier avec une nouvelle carte sim sans entrer aux USA lorsque j’étais aux Mille-Iles tout près de la frontière.

Pain sans gluten avec de nouveau outils: Instant pot et Instant pot lid

 Commentaires fermés sur Pain sans gluten avec de nouveau outils: Instant pot et Instant pot lid
Mar 082022
 

Dans mon petit refuge ensoleillé, je n’ai pas de ventilation dans la cuisine. Aussi je cherche à cuisiner le plus possible sans générer de la fumée, de la chaleur, etc.

Je cherche depuis des lunes à faire mon pain sans gluten en évitant l’utilisation du four.

Pas évident.

Les machines à pain, ça fonctionne mais ça crée un pain sans vraiment une belle croute.

Je viens de découvrir une utilisation très intéressante de l’autocuiseur Instant pot et du couvercle chauffant Airfryer Lid. Il s’agit donc d’utiliser l’autocuiseur à la fonction Yougopurt pour faire monter le pain durant plusieurs heures, puis d’utiliser le airfryer pour la cuisson.

 

 


Levain et pain inspirée par la recette de la farine Angélique.

180 g de levain

300 gr d’eau

2 oeufs

2 cuillerées à thé de miel

11/2 cuillérée de sel

2 cuillérées à thé de chia moulu

2 cuillérées à thé de graines de lin  moulu

360 gr de farine sans gluten

Levée de 4 heures dans le instant pot à la fonction yogourt « less ».

Cuisson 1 heure avec le airfryer led de instant pot à la fonction bake 380’ puis 5 minutes à la fin à broil.


 

 

Nouvelle adresse pour le site internet de Claude Jasmin : https://www.claudejasmin.ca/

 Commentaires fermés sur Nouvelle adresse pour le site internet de Claude Jasmin : https://www.claudejasmin.ca/
Déc 272021
 

Une carte de crédit qui n’est plus à jour, des avis qui tombent dans la boite des pourriels et vous perdez un nom de domaine. Après une plutôt courte période, le site devient accessible à n’importe qui.

Cela vient de m’arriver avec le site www.claudejasmin.com .

Imaginez ce que j’ai du ramer pour remettre le site sur les rails. Le nom de domaine claudejasmin.com a été acheté par un requin, DropCatch.com, qui le met en vente aux enchères. Je ne participerai pas à ce jeu désobligeant. Et comme ce site a toujours été payé par le bénévole webmestre, il a décidé d’acheter plutôt un nouveau nom de domaine qui lui est libre: Claudejasmin.ca

Voilà donc que j’ai du changer l’adresse du site web de l’écrivain Claude Jasmin, décédé en avril dernier, dont j’étais le genre et le webmestre bénévole…

La nouvelle adresse est https://www.claudejasmin.ca/

Le site demeure avec exactement le même contenu. En fait la base de donnée est toujours intacte et les requins n’y ont pas accès… Ce que je ne comprends pas est que l’ancienne adresse pointe vers une version d’il y a 10 ans du site original. Donc le visuel est celui de 2011 et les textes s’arrêtent en 2011… La nouvelle adresse pointe vers le site complet. 

Changez donc vos signets pour www.claudejasmin.ca

 

 

Téléphonie cellulaire: Le retour au sud

 Commentaires fermés sur Téléphonie cellulaire: Le retour au sud
Sep 062021
 

Depuis plusieurs années je vous partageais le fruit de mes recherches sur la téléphonie cellulaire aux USA. 

L’hiver 2021 sera sans doute très différent de celui de 2020. Il y a bien eu quelques snowbirds se sont faufilés vers leur Floride, mais on peut penser qu’ils seront plus nombreux cette année.

 

VOUS AVEZ DÉJÀ UN PLAN CANADIEN: Lisez bien votre contrat et comptez vous jours

Vous pouvez peut-être utiliser votre cellulaire canadien aux USA. Il est possible d’étendre le service que vous avez ( donc parler autant que vous le faites au pays) pour 7$ ou 8$ par jour avec un maximum de 10 ou 20 jours facturables par période de facturation. Faites attention, c’est bien par période de facturation, pas nécessairement un mois de calendrier. Quelques chanceux ont hérité d’un service étendu aux États-Unis dans leur forfait canadien pour un dollar par mois. Donc dans tous les cas, vérifiez votre contrat. Conserver son numéro de téléphone canadien comporte quelques avantages (simplicité, nos correspondants n’ont pas à être informé qu’on est à l’étranger) mais ça comporte aussi plusieurs inconvénients, les coûts peuvent être exponentiels, le service peut être interrompu après une certaine limite de temps et on ne dispose pas d’un numéro américain (ce qui peut être embêtant quand on fait affaires avec des marchants locaux aux USA), les données sont généralement limitées au contrat canadien ou encore coûtent très cher.

De nouveaux plans Canada-USA comment à être offerts par Vidéotron, Bell, Fizz, etc. Si vous avez un contrat à l’année vous avez peut-être intérêt à le demander. Par exemple Vidéotron fait la publicité d’un plan à partir de 85$ , chez Fizz on parle de 45$ par mois, chez Bell c’est 20$ en sus de votre plan normal,  si vous apportez votre cellulaire. Toujours en $ canadiens. Notez toutefois que vous paierez l’été pour les bienfaits de l’hiver à moins de mettre fin à votre abonnement si c’est possible (au risque de perdre l’avantage l’année suivante, ces plans sont pour une durée limitée). Vérifiez-bien si vous devez vous engager pour une longue période. Notez qu’il y a une limite pour l’utilisation aux USA : utilisation maximale de 120 jours par année chez Fizz et Vidéotron alors que chez Bell on indique que la majorité de l’utilisation doit être faite au Canada. La moindre utilisation fait en sorte que la journée compte. Chose certaine, il faut vérifier auprès de son fournisseur et être en contrôle de l’utilisation de ses données.

 

UN CELLULAIRE AMÉRICAIN:  Un plan américain à moins de 15$

De tous les fournisseurs américains, les plus économiques à ma connaissance sont Tello , Mint et H2Owireless mais c’est en $US et il faut acheter aux USA. Pour entre 15$ et 30$US vous obtenez appels illimités aux USA et dans plusieurs pays dont le Canada et 2Gb de données. On s’abonne par Internet et on reçoit la carte SIM par la poste, on peut acheter une carte SIM dans les BestBuy (Pour Tello demandez à un vendeur, c’est derrière le comptoir) ou encore en vous rendant dans une boutique cellulaire généraliste (ex.: The Mobile Hub). Vous devez prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine.

Le forfait de Tello m’apparaît comme étant vraiment intéressant et de conserver son service actif est plus facile. Tello fonctionnait jusqu’à l’an dernier avec Sprint en utilisant le système CDMA. Ce qui n’est plus le cas, Tello utilisant maintenant les tours de TMobile et le système GSM comme tous les fournisseurs au Canada. J’utilise Tello depuis quelques années. Si vous vous abonnez à Tello en utilisant ce lien de référence, vous obtiendrez un crédit et moi aussi.

Il est aussi possible avec ces compagnies de payer à l’usage comme le fait Tracfone, mais à bien meilleur coût.

Ces forfaits sont nettement meilleurs que ceux de TMobile et de MetroPCS. C’est une option qui peut être très intéressante.

IL Y A AUSSI FONUS…

Il y a aussi Fonus qui est dans une classe à part. Pour 30$ US vous obtenez un service illimité aux USA, au Mexique et au Canada. Illimité pour les appels et les textos et pour les données (baisse radicale de performance après 20Gb). Solution très intéressante. Le point fort est que le service est offert pour toute l’Amérique du Nord. Donc vous l’utilisez toute l’année. À 30$ c’est pas mal moins cher que Fizz pour un service équivalent. Mais c’est plus cher que chez Tello et les autres pour six mois. Fonus utilise sa propre application voip  pour la téléphonie et les textos. Celà peut être irritant pour certains. Je n’ai pas utilisé Fonus jusqu’à maintenant mais plusieurs amis me le recommandent.

 

En conclusion, si vous êtes abonnés à l’année au Canada avec un forfait illimité, regardez combien de plus vous couterait étendre le service aux USA. Faites attention au limites de temps à l’extérieur du pays. Il semble que certains fournisseurs canadiens n’aient pas coupé le service après cette limite ces dernières années. Était-ce à cause de la pandémie? Fonus à ce titre devrait être considéré. 

Si vous voulez vous abonner spécifiquement pour un service aux USA, un fournisseur comme Tello est vraiment économique.

Couper l’abonnement au câble et regarder gratuitement la télé

 Commentaires fermés sur Couper l’abonnement au câble et regarder gratuitement la télé
Sep 052021
 

Il y a bien des années je jouais avec les antennes. Antennes d’oreilles de lapin plus ou moins sophistiquées, antenne sur le toit, j’ai tout essayé. Depuis presque dix ans j’utilisais les services de ShawDirect. J’aimais pouvoir déménager les décodeurs, les connecter à une deuxième coupole que j’avais acheté et regarder en Floride mes émissions de Montréal. Mais bon, le service de Shaw a  cessé de diffuser au sud de la frontière depuis mars 2021. J’ai essayé  et utilisé le Slingbox mais encore là il faut maintenir un abonnement à un câblo au Canada (rappelons que Slinbox a annoncé qu’elle met fin à ses services en novembre 2022. Poche). 

Bon.

J’ai reçu de mon cablo une facture encore augmentée augmentée en 2020. Examen. Quelles sont nos habitudes? qu’est-ce qu’on écoute, qu’est-ce qu’on enregistre? Finalement, je constate que la grande majorité de mes enregistrements sont des télés généralistes diffusées aussi par les ondes. 

Je veux un système simple pour sélectionner, enregistrer, et regarder mes émissions et une qualité équivalente à ce que m’offrait Shaw. J’aimerais avoir un guide horaire qui me permette facilement d’enregistrer une émission sans avoir à la programmer manuellement. J’aimerais pouvoir regarder mes émissions sur plusieurs télés chez moi. J’aimerais pouvoir regarder les émission hors de la maison. 

Si je trouve ça, je coupe mon abonnement!

Trois appareils m’intéressaient: Tivo, TV Recast de Amazon et Tablo. Les trois appareils ont d’excellentes critiques et semblent correspondre à mes besoins. Le choix qui s’avérait difficile s’est rapidement réduit à un seul, Tablo. Recast ne fonctionne pas au Canada, et les modèles plus économiques de Tivo ne sont pas offerts au Canada non plus. Tivo vend un appareil plus dispendieux qui fonctionnerait au Canada. Regardons Tablo.

Tablo est une compagnie canadienne située dans la région d’Ottawa. L’appareil a deux ou quatre syntonisateurs qui permettent l’enregistrement de deux ou quatre émissions simultanément et l’écoute d’émissions déjà enregistrées. Elle permet aussi d’écouter en direct une émission tout en enregistrant une autre (ou trois avec le modèle Quad). L’appareil doit être connecté à un disque dur externe pour l’enregistrement.

Tous ces appareils doivent être utilisés avec une source de bonne qualité. Le plus simple, c’est de faire au préalable  un test de réception avec votre télé en mode TV-antenne. Dans certains cas, une simple antenne carrée peut donner de bons résultats. Chez moi, à Montréal, la réception des ondes n’a jamais été simple. On est semble-t-il trop près de la montagne. Les ondes passent par dessus nos toits… Sans antenne extérieure, je peut toutefois capter parfaitement en HD Radio-Canada, CBC et TéléQuébec. V et CFCF entrent mais pas d’une manière constante. TVA n’entre à peu près pas. Une simple antenne sur le toit permet de capter tout cela parfaitement et en prime quelques postes comme Global et surtout un poste que nous découvrons avec bonheur, le Canal Savoir. 

Le syntonisateur-enregistreur Tablo peut être placé n’importe où dans la maison car il peut se connecter au réseau internet directement ou par wifi. Le plus efficace est de le connecter directement par fil. C’est donc pas trop loin du routeur qu’il sera installé surtout si un fil d’antenne y passe.

Si vous pouvez compter sur une bonne réception, ce sera le bonheur. Avant de vous y lancer, vérifiez quels postes vous recevrez en cliquant ICI. Si vous le pouvez, testez votre antenne sur une télé en mode « scan » .  

Le guide horaire est pratique et bien fait. Le guide horaire permet de programmer l’enregistrement d’une émission ou d’écouter la télé en direct. Son abonnement vaut la peine si on ne veut pas programmer un enregistrement manuellement (de telle heure à telle heure tel jour ou tels jours  sur tel poste). L’abonnement (6$/mois, 60$/an , 230$/à vie ) permet aussi (surtout) d’avoir l’option de regarder sa télé à distance (bien pratique pour les snowbirds!) après avoir couplé les appareils avec le Tablo. 

L’interface est en anglais, mais les descriptions du guide sont en français. J’ai communiqué avec la compagnie pour qu’ils traduisent leur applications. On verra bien… 

Il y a plusieurs modèles de Tablo. Le dual (2 syntonisateurs), le Quad (4 syntonisateurs), le dual et le quad avec disque dur intégré, le dual et le quad avec connecteur hdmi permettant de connecter directement le Tablo à la télé sans appli. Ce dernier modèle ne m’intéressait pas car il ne permet pas de l’utiliser à distance. 

On peut visionner sur tout types d’appareil avec des applications sur les tablettes et téléphones intelligents. Comme il n’y a pas de sortie hdmi sur le récepteur-numériseur Tablo, on doit avoir un dispositif pour visionner sur une télé. Ce sera l’application Tablo sur une télé intelligente ou rendue intelligente avec par exemple un FireTV. On peut regarder sur plusieurs postes ou appareils simultanément. 

J’ai essayé différent lecteur FireTV. J’ai finalement opté pour un FireTV Cube pour ma télé principale et le Firetv 4K pour l’autre appareil. La rapidité de navigation est nettement meilleure que avec le FireTV Stick de base, question de RAM. Remarquez qu’une fois l’émission choisie, la qualité est équivalente. 

Vous pouvez obtenir un rabais important en commandant de la compagnie un appareil « refurbish » comportant la même garantie qu’un « neuf », mais sachez que que vous perdez la possibilité d’avoir un remboursement si vous n’êtes pas satisfaits. D’où alors l’importance de vérifier la qualité de la réception chez vous.  Amazon offre de très bon prix aussi. 

Durant une année j’ai utilisé un Tablo dual « refurbished » que je viens de remplacer par un Quad acheté chez Amazon. Je recommande ce dernier modèle qui est beaucoup plus efficace lors de visionnements à distance. Beaucoup, beaucoup moins de temporisation. En local, il n’y a pas de différences. 

En conclusion, l’appareil Tablo fonctionne très bien si on a accès à une bonne réception des ondes gratuites. Meilleure est son antenne, meilleure sera la portée. Le système fonctionne bien sur les appareils mobiles et sur les ordinateurs et avec un dispositif intelligent sur une télé. La qualité de l’image et des enregistrements est choisie dans les paramètres du Tablo et est vraiment bonne. La navigation est aisée, on peut avancer et reculer en se guidant sur des miniatures   La programmation est ainsi semblable à celle de toute enregistreuse numérique. 

Il s’agit d’une solution légale pour visionner les postes généralistes hors du pays. Les coûts sont minimes en comparaison d’un abonnement au câble. Pour 6 ou 7 mois d’abonnement à la télé câblée,  vous avez un Quad, une antenne et l’abonnement « à vie » au guide horaire et au service d’écoute à distance.

Je n’ai aucuns liens avec Tablo et ne reçoit aucune rémunération pour cette recommandation. 

 

-Article original publié le 3 juillet 2020, mis à jour le 5 septembre 2021.

 

Un « scan » permet de repérer tous les postes disponibles. On peut choisir ceux qui figureront dans le guide horaire.

Il y a plusieurs moyens de choisir quel enregistrement on veut regarder.

Les menus

Les enregistrements

Le guide horaire permet de programmer l’enregistrement d’une émission ou d’écouter la télé en direct.

la navigation avec des repères

Les enregistrements sur un iphone

Visionner une émission en direct sur un iphone

La fin pour Roam Mobility – quoi faire ?

 Commentaires fermés sur La fin pour Roam Mobility – quoi faire ?
Mai 282020
 

Un courriel m’annonçant que Roam Mobility ferme ses portes. Il s’agit d’un revendeur de services cellulaires aux Canadiens qui vont aux États-Unis. Roam Mobility offrait un forfait très intéressant pour les « snowbirds ». 

Quoi faire tout de suite?

Sachez que si vous avez un plan actif, il continuera de fonctionner jusqu’à la fin juin.

Si vous voulez conserver votre numéro de téléphone Roam, vous pouvez le transférer à un autre fournisseur. Voir ci-après quelques idées.

Vous pouvez aussi transférer chez un fournisseur de téléphonie par internet votre numéro et l’utiliser en mode données. J’ai mis en marche la procédure de transfert pour mon numéro Roam vers mon fournisseur VOIP.ms (il y a un programme de référence qui donne 25$à un nouvel abonné et le même montant au référant ) . Coup de chance, les transferts sont actuellement gratuits et il en coûte 1$ par mois pour maintenir un numéro de téléphone et moins d’un cent la minute si on l’utilise.Vous devez agir avant le 30 juin 2020 pour obtenir votre transfert. Comme c’est toujours plus long que prévu, c’est le temps de le faire maintenant.

Quelles sont les alternatives à Roam?

 

Les fournisseurs bon-marché américains: Un plan américain à 20 ou 30$

De tous les fournisseurs américains, les plus économiques à ma connaissance sont Tello , Mint et H2Owireless  mais c’est en $US et il faut acheter aux USA. Pour entre 15$ et 30$US vous obtenez appels illimités aux USA et dans plusieurs pays dont le Canada et 2Gb de données. On s’abonne par Internet, on peut acheter une carte SIM dans les BestBuy (Pour Tello demandez à un vendeur, c’est derrière le comptoir)  ou encore en vous rendant dans une boutique  cellulaire généraliste (ex.: The Mobile Hub). Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine.

Le forfait de Tello m’apparaît comme étant vraiment intéressant et de conserver son service actif est plus facile. Mais il y a un hic, Tello fonctionne avec Sprint en utilisant le système CDMA contrairement à H2o qui fonctionne en GSM. Comme les fournisseurs canadiens utilisent le système GSM Tello requiert un téléphone compatible avec  le CDMA (les dernières générations de iPhone et de Galaxy destinées au marché américain le permettent). Pour vous en assurer,  vérifiez la compatibilité. Mint et H20Wireless fonctionne avec la même technologie que celle utilisée au Canada, le GMS, donc ce sont de très bonnes solutions de rechange.

Ces forfaits sont nettement meilleurs que ceux de TMobile et de MetroPCS. C’est une option qui peut être très intéressante.

T-Mobile: Plan pour les 55 ans et plus

T-Mobile a lancé l’an dernier un tout nouveau plan qui peut être très très intéressant pour les snowbirds.

Il s’agit d’un forfait pour deux téléphones à 70$ (pour un téléphone à 50US$ ) :  illimité: appels, textos, données LTE) pour 70US$. Et mieux encore…

Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine. Vous devrez vous rendre physiquement dans une boutique aux USA pour signer le contrat avec une preuve d’âge (55 ans et plus) pour toutes les lignes. Vous pouvez mettre fin au contrat quand vous voulez, mais vous perdrez votre numéro de téléphone et l’année suivante vous avez à signer un nouveau contrat. Détails: ICI.

 

PLAN DU CELLULAIRE CANADIEN: Lisez bien votre contrat et comptez vous jours

Vous pouvez peut-être utiliser votre cellulaire canadien aux USA. Il est possible d’étendre le service que vous avez ( donc parler autant que vous le faites au pays) pour 7$ ou 8$ par jour  avec un maximum de 10 ou 20  jours facturables par période de facturation. Faites attention, c’est bien par période de facturation, pas nécessairement un mois de calendrier. Quelques chanceux ont hérité d’un service étendu aux États-Unis dans leur forfait canadien pour un dollar par mois. Donc dans tous les cas, vérifiez votre contrat. Conserver son numéro de téléphone canadien comporte quelques avantages (simplicité, nos correspondants n’ont pas à être informé qu’on est à l’étranger) elle comporte aussi plusieurs inconvénients, les coûts peuvent être exponentiels, le service peut être interrompu après une certaine limite, on ne dispose pas d’un numéro américain (ce qui peut être embêtant quand on fait affaires avec des marchants locaux aux USA), les données sont généralement limitées au contrat canadien ou encore coûtent très cher.

De nouveaux plans Canada-USA comment à être offerts par VidéotronBellFizz, etc. Si vous avez un contrat à l’année vous avez peut-être intérêt à le demander. Par exemple Vidéotron fait la publicité d’un plan à partir de 55$ (chez Bell c’est 65$) si vous apportez votre cellulaire.   Notez toutefois que vous paierez l’été pour les bienfaits de l’hiver à moins de mettre fin à votre abonnement si c’est possible (au risque de perdre l’avantage l’année suivante, ces plans sont pour une durée limitée). Vérifiez-bien si vous devez vous engager pour une longue période. Notez qu’il y a une limite pour l’utilisation aux USA : utilisation maximale de 120 jours  par année chez Vidéotron alors que chez Bell on indique que la majorité de l’utilisation doit être faite au Canada. La moindre utilisation fait en sorte que la journée compte. Dans sa publicité Vidéotron indique que le Club Illico est compris dans le forfait mais on oublie de dire qu’il est bloqué à la frontière. Chose certaine, il faut vérifier auprès de son fournisseur et être en contrôle de l’utilisation  de ses données.

 

Ça c’est la meilleure recette pour le pain sans levain et sans gluten

 Commentaires fermés sur Ça c’est la meilleure recette pour le pain sans levain et sans gluten
Avr 242020
 

PAIN AU LEVAIN SANS GLUTEN

Liquides

  • 500 gr- eau + 2 œufs
  • 2 c-à-soupe  huile
  • 2 c-à-soupe – miel
  • 240 gr – levain (voir recette ci-après)

 

Solides

  • 8 c-à- thé – lin moulu fin
  • 2 c-à- chia – moulu fin 
  • 490 gr – farines sans gluten

 

  1. Mélanger les solides aux liquides. J’ai utilisé une machine à pain à la fonction mélanger.
  2. Choisir la fonction « cuire » (Bake) avec un délai de huit ou dix heures en fonction de la température de la pièce.

 


* Levain: J’ai utilisé la méthode du site Délices sans gluten & Co:

 

Un tiers de tasse de farine de riz, le même poids (environ un quart de tasse) d’eau de source [ou mieux du jus d’ananas frais pour le premier jour -truc que j’ai trouvé ailleurs] dans un récipient qui ne soit pas de métal, on mélange et on laisse reposer couvert un jour à la température de la pièce (20-25 C). On ajoute les mêmes ingrédients ( un tiers de tasse de farine de riz, le même poids (environ un quart de tasse) d’eau de source au jour deux, trois et quatre (ça s’appelle nourrir le levain) . On laisse bouillonner. On a ainsi du levain. On en prélèvera une partie pour faire notre pain et on nourrira le reste pour le lendemain. On peu aussi placer le levain au frigo pour quelques jours sans le « nourrir » et le sortir la veille de son utilisation.

Henri Granier a publié un excellent livre : « le pain au levain au naturel » et un petit livre en pdf qu’il permet de distribuer librement. Le voici: Pain au levain-faq . Même s’il travaille surtout avec de la farine de blé, sa méthode conserve sa valeur avec les adaptations nécessaires.

Oct 292019
 

En 1977, j’ai visité mes grands parents qui passaient leur hiver en Floride près de Saint-Petersburg. Mémorable voyage. Souvenirs. 

Mon grand père cherchait à garder le contact avec le pays et tous les jours écoutait sur une radio locale une émission en provenance de Toronto, le « Canada News ». 

Chaque dimanche il se rendait dans une épicerie Publix dans un quartier éloigné acheter du double du prix la Presse du samedi dont il étalait la lecture la semaine durant.

De temps en temps, quand la météo le permettait, il pouvait capter, par vague dans sa voiture, CKAC au 730 dont les ondes rebondissaient dans le ciel jusqu’à l’autre bout du monde.

Il y avait aussi pour les plus technos la radio de Radio-Canada International qu’on pouvait  écouter sur les ondes courtes. 

Pas de télé qui se rendait en Floride de l’Ouest.  On avait bien entendu du projets de télé en français de Pierre Lalonde pour la côte Est. 

Ce qu’il aurait aimé les années 2000! On peut être scotché à nos  bulletins de nouvelles à longueur de jour.

Légalement, le peux écouter les radios canadiennes sans restrictions. Radio-Canada les stations de Cogeco, QUB, et les autres ont des sites web, des applications par lesquels on peut écouter tout. Un bidule comme le EchoDot ou le Google Home nous permet facilement d’avoir accès à nos radios en direct sans rien d’autre qu’une connexion internet. Mon grand père n’en serait pas revenu! Alexa joue le 95-virgule-1 ! …

Les applications des grandes chaines de radio nous permettent de plus de remonter le temps, d’écouter les entrevues ou les reportages qu’on choisit.

C’est sur que d’avoir la télé à l’étranger c’est attirant. Il y a eu la période Bell Express Vu qui est terminée, les satellites ne visant plus ailleurs qu’au Canada, il y a encore la période ShawDirect qui s’achève avec la fin de vie utile du satellite Annick F2. Il y a les « box » qui piratent les ondes et les redistribuent jusqu’à ce qu’elles soient bloquées. Il y a les slingbox pour les débroullars…

Mais, bon, avec la radio on obtient un lien serré avec le pays. Un lien que « jadis » on n’avait pas. Un lien légal. Un lien constant.

Et c’est sans compter nos journaux. La Presse, on n’a pas à l’acheter le lendemain à l’épicerie au double du prix, elle est livrée gratuitement sur nos tablettes durant la nuit. Nos abonnements au Devoir ou au Journal de Montréal, au Soleil, sont là, comme au pays.

Et il y a les balados, source d’heures de divertissement et d’information.

Et tout cela légalement!

L’info accessible, le téléphone illimité vers le pays, c’est presque comme y être… Non?

 

Août 292019
 

Depuis quelques années je fais la revue des différentes offres cellulaires pour les snowbirds qui séjournent une longue période aux USA. Voici mes dernières réflexions  sur la téléphonie au sud de la frontière.

Bien identifier vos besoins est le point de départ.

  • Combien de temps séjournerez-vous aux USA? 
  • Êtes-vous un utilisateur occasionnel, ne faire que quelques minutes d’appels par mois et vouloir un cellulaire pour la sécurité ou en cas d’urgence (en voyage, c’est important)?
  • Voulez-vous faire des appels au Canada et en recevoir des appels et peut-être l’utiliser comme téléphone principal?
  • Avez-vous besoin d’un numéro local aux USA (pour identification à la guérite, pour commander une pizza, recevoir des appels de commerçants ou de voisins  qui ne disposent pas tous de la possibilité de faire des appels au Canada sans frais d’interurbains?
  • Pour vous est-ce un deuxième téléphone?
  • Avez-vous un téléphone intelligent et voudrez-vous utiliser les données? Avez-vous besoin d’un peu de données pour vous permettre d’utiliser les cartes en ligne sur votre cellulaire  et avoir ses trajets et la circulation en temps réel? 
  • Voulez-vous utiliser votre cellulaire pour les médias sociaux et pour, comme je le fais, écouter les  radios canadiennes (ex.: Ici-Première, Qube)?
  • Avez-vous une adresse américaine? Certains fournisseurs américains l’exigent.

 


PLAN DU CELLULAIRE CANADIEN: Lisez bien votre contrat et comptez vous jours

Vous pouvez peut-être utiliser votre cellulaire canadien aux USA. Il est possible d’étendre le service que vous avez ( donc parler autant que vous le faites au pays) pour 7$ ou 8$ par jour  avec un maximum de 10 ou 20  jours facturables par période de facturation. Faites attention, c’est bien par période de facturation, pas nécessairement un mois de calendrier. Quelques chanceux ont hérité d’un service étendu aux États-Unis dans leur forfait canadien pour un dollar par mois. Donc dans tous les cas, vérifiez votre contrat. Conserver son numéro de téléphone canadien comporte quelques avantages (simplicité, nos correspondants n’ont pas à être informé qu’on est à l’étranger) elle comporte aussi plusieurs inconvénients, les coûts peuvent être exponentiels, le service peut être interrompu après une certaine limite, on ne dispose pas d’un numéro américain (ce qui peut être embêtant quand on fait affaires avec des marchants locaux aux USA), les données sont généralement limitées au contrat canadien ou encore coûtent très cher.

De nouveaux plans Canada-USA comment à être offerts par Vidéotron, Bell, Fizz, etc. Si vous avez un contrat à l’année vous avez peut-être intérêt à le demander. Par exemple Vidéotron fait la publicité d’un plan à partir de 55$ (chez Bell c’est 65$) si vous apportez votre cellulaire.   Notez toutefois que vous paierez l’été pour les bienfaits de l’hiver à moins de mettre fin à votre abonnement si c’est possible (au risque de perdre l’avantage l’année suivante, ces plans sont pour une durée limitée). Vérifiez-bien si vous devez vous engager pour une longue période. Notez qu’il y a une limite pour l’utilisation aux USA : utilisation maximale de 120 jours  par année chez Vidéotron alors que chez Bell on indique que la majorité de l’utilisation doit être faite au Canada. La moindre utilisation fait en sorte que la journée compte. Dans sa publicité Vidéotron indique que le Club Illico est compris dans le forfait mais on oublie de dire qu’il est bloqué à la frontière. Chose certaine, il faut vérifier auprès de son fournisseur et être en contrôle de l’utilisation  de ses données.

 

ROAM-MOBILITY: Appels illimités et données à prix raisonnable

Un excellent plan est celui de RoamMobility. 49.95$Can par mois, 3 mois minimum, 6 mois maximum. Si vous ne voulez par les données, l’abonnement est alors de 34,95$Can/mois.  Très efficace, il utilise le réseau de TMobile et annonce avoir amélioré leur couverture pour cet hiver.

Vous devez posséder un téléphone débloqué. Comme c’est une compagnie canadienne qui offre du service aux USA alors on paie en dollars canadiens avec sa carte de crédit canadienne en donnant comme référence votre adresse canadienne. Vous n’avez pas besoin d’indiquer une adresse américaine.

Vous commandez par la poste la carte SIM ou on l’achète chez Bureau en gros, PetroCanada ou Uniprix. Toutes les autres transactions  se font par internet. Et tout est payé en argent canadien.  Vous n’avez pas à souscrire à un abonnement auquel vous devrez mettre fin comme c’est le cas avec les fournisseurs américains. Vous payez en ligne ce dont vous avez besoin. Pas de surcharges imprévues. Vous planifiez à l’avance la date et l’heure de l’entrée en fonction à partir du moment où on prévoit franchir la frontière. Vous pouvez changer de date avant l’entrée en vigueur. On obtient un numéro américain, donc les commerces et les Américains peuvent nous appeler sans appel interurbains international. Vous conservez sans frais supplémentaires le même numéro de téléphone année après année. 

Les appels sont illimités vers n’importe où aux USA et au Canada. Les données (4Gb par mois cumulatif – c’est donc 16Gb pour 4 mois)  est sans doute plus que suffisant pour tous les déplacements. D’ici la fin octobre, les données sont doublées. On a donc droit à 8Go par mois (cumulatif) pour ce qu’on aura programmé pour l’hiver 19/20.

Le site Web est malheureusement en anglais (comme la concurrence américaine ) , il n’y a pas de service téléphonique mais un service en ligne qui fonctionne tout de même assez bien. RoamMobility m’a confirmé avoir ajouté cette année du personnel à leur centre de Sainte-Catherine en Ontario et d’avoir mis en ligne des vidéos d’aide.  Mais comme  l’installation est somme toute assez simple c’est juste une déception de plus quant à notre réalité « canadienne ».

Si vous cherchez coûts  raisonnables, simplicité, qualité des conversations , très bonne quantité de données (j’écoute Radio-Canada sur mon téléphone dans la voiture quand j’y suis seul), RoamMobility est à considérer. 

PS. J’utilise RoamMobility depuis 2013 et ce fournisseur m’a donné du temps d’utilisation pour me permettre de tester leurs services l’hiver dernier et je peux vous partager ma satisfaction totale. 

Les fournisseurs bon-marché américains: Un plan américain à 20 ou 30$

De tous les fournisseurs américains, les plus économiques à ma connaissance sont Tello , Mint et H2Owireless  mais c’est en $US et il faut acheter aux USA. Pour entre 15$ et 30$US vous obtenez appels illimités aux USA et dans plusieurs pays dont le Canada et 2Gb de données. On s’abonne par Internet, on peut acheter une carte SIM dans les BestBuy (Pour Tello demandez à un vendeur, c’est derrière le comptoir)  ou encore en vous rendant dans une boutique  cellulaire généraliste (ex.: The Mobile Hub). Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine.

Le forfait de Tello m’apparaît comme étant vraiment intéressant et de conserver son service actif est plus facile. Mais il y a un hic, Tello fonctionne avec Sprint en utilisant le système CDMA contrairement à H2o qui fonctionne en GSM. Comme les fournisseurs canadiens utilisent le système GSM Tello requiert un téléphone compatible avec  le CDMA (les dernières générations de iPhone et de Galaxy destinées au marché américain le permettent). Pour vous en assurer,  vérifiez la compatibilité. Mint et H20Wireless fonctionne avec la même technologie que celle utilisée au Canada, le GMS, donc ce sont de très bonnes solutions de rechange.

Ces forfaits sont nettement meilleurs que ceux de TMobile et de MetroPCS. C’est une option qui peut être très intéressante.

T-Mobile: Plan pour les 55 ans et plus

T-Mobile a lancé l’an dernier un tout nouveau plan qui peut être très très intéressant pour les snowbirds.

Il s’agit d’un forfait pour deux téléphones à 70$ (pour un téléphone à 50US$ ) :  illimité: appels, textos, données LTE) pour 70US$. Et mieux encore…

Vous devez  prenez un abonnement mensuel auquel vous devrez mettre fin dans un certain délai, les frais seront portés à votre carte de crédit et vous devrez fournir une adresse américaine. Vous devrez vous rendre physiquement dans une boutique aux USA pour signer le contrat avec une preuve d’âge (55 ans et plus) pour toutes les lignes. Vous pouvez mettre fin au contrat quand vous voulez, mais vous perdrez votre numéro de téléphone et l’année suivante vous avez à signer un nouveau contrat. Détails: ICI.

TRACFONE: Pas cher, pas cher si vous ne l’utilisez pas

Il s’agit de téléphonie cellulaire minimaliste. Celui qui n’est pas techno et qui veut un cellulaire de base et des minutes à utiliser pendant un certain temps est rassuré par Tracfone . C’est dans beaucoup de cas le bon outil. Bon…
Comment ça marche? On achète un téléphone de base dans une grande surface (BestBuy, Walmart… ). Je vous recommande d’acheter un « flip » (l’appareil qui se replie sur lui-même) et non le « candy Bar » qui laisse les touche toujours apparentes.  Si vous avez un appareil débloqué, procurez-vous au BestBuy (souvent en spécial à 1$) la carte SIM. Vous pourrez ainsi même brûler les minutes inutilisées pour un peu de données.
On achète une carte d’utilisation pour les minutes. Pas cher, le téléphone pas cher , une carte de temps à 20$ qui vous donne 180 minutes d’appels à faire en 90 jours, pas cher…

Pour des appels à la carte, vérifiez aussi Tello qui pourra vous intéresser.

CONCLUSION

 

  • SI vous avez un séjour de quelques mois (moins de 120 jours) ET que vous avez un forfait avec la possibilité d’avoir une option USA, vous avez tout intérêt à l’utiliser.
  • SI vous restez plus de 120 jours OU SI vous n’utilisez pas beaucoup votre téléphone, vous voudrez un abonnement à la minute (Tracfone).
  • SI vous restez plusieurs mois (plus de 120 jours)  OU SI vous n’avez pas accès à un forfait US, l’offre canadienne de RoamMobility est très intéressante ou encore les forfaits économiques américains (Tello, H2owireless,Tmobile…).

 

 

Sharing Buttons by Linksku